A Bâle, Kevin Crovetto vise une nouvelle olympiade

Pour cela, le gymnaste monégasque doit terminer dans les deux premiers des championnats d'Europe. Début des hostilités demain en Suisse !

Après Rio 2016, Kevin Crovetto connaîtra-t-il sa deuxième olympiade cet été à Tokyo ? C'est, en tout cas, l'objectif du Monégasque de 30 ans, à l'heure de défier les meilleurs gymnastes du continent à Bâle. En Suisse, ce dernier participera au concours général des championnats d'Europe et ses six agrès : sol, cheval d'arçons, anneaux, saut, barres parallèles et barre fixe, sa discipline de prédilection. 

L'accession olympique ne sera pas simple puisque seuls deux billets pour le Japon seront délivrés : "Je suis conquérant mais conscient que ce ne sera pas du tout aisé." Kevin Crovetto n'a pas été épargné par les blessures. Sans ses problèmes physiques -notamment deux opérations à la même épaule-, il aurait pu prétendre à une qualification directe pour les Jeux lors des championnats du monde à Stuttgart disputés en 2019. 

Une invitation pour Tokyo n'est pas exclue

"Je n'étais pas à 100%, j'étais encore un peu affaibli", précise-t-il. Le Monégasque a bien repris, depuis, accompagné par son entraîneur Thierry Aymes, et fort de 25 à 30 heures d'entraînement par semaine. Il a retrouvé la compétition et des "sensations d'adrénaline" il y a un peu plus de trois semaines avec son club, l'Etoile de Monaco, décrochant une belle 5e place en finale du Top 12. 

Julien Gobaux, licencié étoiliste avec qui il s'entraîne "depuis 2006",s'est également envolé pour Bâle, dans l'espoir de décrocher sa place en équipe de France pour les Jeux. En cas d'échec en Suisse, Kevin Crovetto pourrait prétendre à une invitation pour Tokyo, même si rien n'est acquis. Le gymnaste monégasque ne fait pas une croix, non plus, sur Paris 2024 : "Je me sens bien. J'ai envie de repartir pour un nouveau cycle."

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :