Ils l'ont fait !

Samedi, l'Étoile de Monaco a sorti les muscles pour s'imposer face à Sotteville (29-19) et assurer ainsi sa place en 1/2 finales de Top 12 !

L'objectif du début de saison était d'abord de se maintenir, et, pourquoi pas, d'aller jouer les trouble-fête un peu plus haut. Surtout, Thierry Aymes voulait que ses garçons donnent le meilleur d'eux-mêmes et proposent une belle gym, notamment lors des matches à la maison. Après une première réussie à domicile face à Noisy-le-Grand (24-24), c'est donc face à la Sottevillaise que Julien Gobaux and co se sont retrouvés.

Img 9392

Une dernière rencontre de phase de poule lourde de sens, puisque les Rouge et Blanc avaient l'opportunité de virer définitivement en tête en cas de succès contre un groupe qu'ils avaient déjà battu à l'aller (32-16 aux barres parallèles, anneaux et sol). Là, l'opposition avait lieu sur les trois autres agrès (saut de cheval, cheval d'arçons et barre fixe). Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ont tout simplement été énormes.

Img 9270

"C'est une surprise pour certains, mais pas pour moi. On s'était bien préparé, les mecs avaient envie d'en découdre. On était au-dessus psychologiquement, je pense que c'est ce qui a fait la différence face à cette belle équipe", confie Thierry Aymes après la victoire (29-19) de ses hommes. Une victoire acquise sous les yeux du Prince Albert II.

Sérieux et application

Un groupe. Une petite famille. C'est vraiment l'idée qui ressort lorsque l'on parle des gymnastes de l'Étoile de Monaco. Ce samedi, Loris Racca, Lilian Piotte, Julien Gobaux, Ferhat Arican, Frédéric Unternaehr, Paul-Alexis Ranc et Yann Franc de Ferrière ont fait un match d'équipe. C'est ensemble qu'ils l'ont emporté. Et ils l'ont montré tout au long de la compétition.

Img 9107

Alors que le saut avait été un point noir à Noisy (défaite 25-23, trois duels sur 4 perdus au saut), les monégasques ont viré en tête dès ce premier agrès du jour (2v, 1d, 1n). A noter la malchance de Romain Chapelle qui, comme aux barres parallèles face à Noisy, perd son duel pour un petit dixième de point. Trois duels remportés plus tard sur le cheval d'arçons (pour une défaite), les locaux menaient 19-13 avant le dernier agrès. 

Img 8914

Loin d'avoir les bras ou les jambes qui tremblent, les coéquipiers de Captain Gobaux ont sorti des mouvements propres pour s'imposer, profitant au passage des fautes adverses, comme quelques minutes auparavant aux arçons. Ce qui n'enlève en rien à leur fabuleuse performance. Car, en l'emportant 29-19, ils sont assurés de terminer en tête de leur poule et sont donc d'ores et déjà qualifiés pour les 1/2 finales.

Img 8873

Julien Gobaux en patron

Si cette victoire est avant tout celle d'un groupe, "chacun a rapporté ses points et a permis à l'équipe d'être là, à sa place", glisse Thierry Aymes, il en est bien un qui a signé une sacrée performance. Et ce n'est autre que le capitaine de l'équipe, Julien Gobaux. C'est bien simple, le natif de Soissons, qui a rejoint l'Étoile il y a près de 15 ans, a remporté l'intégralité de ses duels, soit douze victoires en autant de d'affrontements. "Nos internationaux ont été au rendez-vous, que ce soit Ferhat, qui remporte 9 duels sur 12 et bien sûr Julien qui a réalisé un sans-faute", commentait d'ailleurs le coach monégasque.

Img 9029

Et le capitaine étoiliste a lui aussi souligné l'importance de ce groupe dans la réussite qui est la leur. "Toute l'équipe mérite car nous sommes un groupe soudé. On a fait le maximum pour que tout le monde performe. On savait que cette année nous avions un coup à jouer. Même si on n'atteint pas la finale, on sera quand même contents du chemin parcouru."

Img 8795

Qualifiés, mais toujours dans l'inconnu. En effet, les gyms de Thierry Aymes et Sébastien Guizol doivent encore attendre jusqu'au 2 février pour connaître les dernières équipes qui les rejoindront en demi-finales. Quoi qu'il arrive, le match aller aura lieu le 16 février et le retour le 2 mars. reste à savoir contre qui et quelle sera l'équipe qui recevra en premier. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos