Déception pour les Etoilistes Kevin Crovetto et Julien Gobaux

Les deux gymnastes de l'Etoile de Monaco n'ont pas validé leur ticket pour les Jeux olympiques de Tokyo, lors des championnats d'Europe à Bâle.

"Je suis conquérant mais conscient que ce ne sera pas du tout aisé."  Il avait annoncé la couleur en préambule de ces championnats d'Europe de gymnastique artistique : Kevin Crovetto n'a pas obtenu l'un des deux tickets qualificatifs pour les JO délivrée par la compétition continentale. Pire, il a dû abandonner après quatre agrès (77e sur 96 aux anneaux, 82e au saut, 67e à la barre fixe), victime d'un coup à la tête consécutif à une glissade sur les barres parallèles (90e).

"J'étais bien rentré dans la compétition, j'étais satisfait de moi, regrette-t-il. C'était très dur, j'étais complètement sonné et je n'étais pas à 100% de mes moyens, loin de là. J'ai eu une perte partielle du champ visuel. Compte tenu de la blessure que j'avais eue à la tête par le passé, il était plus raisonnable d'arrêter et de renoncer aux deux derniers agrès, le sol et le cheval d'arçons."

Ferhat Arican champion d'Europe aux parallèles

Logiquement "déçu" et "triste", Kevin Crovetto n'en demeure pas moins tourné vers l'avenir : "Il faut savoir se relever et se remettre au travail. D'autres compétitions arrivent dans quelques semaines. Avec aussi un prochain cycle et en ligne de mire les Jeux olympiques de Paris 2024. En espérant que cette préparation sera plus sereine que celle que j'ai connue depuis 2016, avec des blessures qui ne m'ont pas épargné." 

Son pendant français de l'Etoile de Monaco, Julien Gobaux, 39e du concours général, a également échoué en Suisse dans sa quête olympique (36e au sol, 77e au cheval d'arçons, 62e aux anneaux, 44e au saut, 57e aux barres parallèles et 52e à la barre fixe). Ancien étoiliste, dorénavant licencié à Götzepe, le Turc Ferhat Arican a conservé son titre de champion d'Europe aux barres parallèles.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :