Chpts d'Europe de gym : Crovetto 35e

Kevin Crovetto, le gym monégasque du club l’Étoile de Monaco, a participé aux 31es championnats d'Europe de gymnastique artistique, à Sofia en Bulgarie. Du 19 au 25 mai, accompagné de son coach Thierry Aymes, il s'est illustré sur les six agrès et est arrivé 35e au concours général individuel sur 171 participants. Pour l'entraîneur, Kevin est passé à côté.

Kevin Crovetto, l'un des gymnastes du club l’Étoile de Monaco, a participé aux 31es championnats d'Europe de gymnastique artistique, qui se déroulaient à Sofia, en Bulgarie (19-25 mai). Si le sportif est arrivé 35e sur 171 engagés, d'après son coach, il était au-dessous de ses capacités.

"II aurait dû battre dix nations de plus", entame Thierry Aymes, entraîneur général du club de gymnastique l’Étoile de Monaco. "Même en faisant plein d'erreurs, il a réussi à se qualifier pour les premiers Jeux européens qui se dérouleront à Bakou (Azerbaïjan), en 2015", poursuit-il, l'air de dire qu'on a sauvé les meubles.

Zoom Img 3764

"Ce n'était pas bon. Il n'était pas dans sa compétition parce qu'il n'a pas bien travaillé. La qualité de ses entraînements est trop irrégulière. Kevin a progressé sur plein de points, mais lorsque tu es bon une fois sur deux, tu as une chance sur deux de te planter le jour J", explique-t-il, un peu remonté.

"Ce que Kevin doit comprendre, c'est que la gymnastique n'est pas une discipline qui fait du bien. C'est un sport qui fait mal. Je ne suis pas fou, je ne lui demande pas d'aller au-delà de ses limites. Mais il faut savoir prendre sur soi, même lorsqu'on n'est pas en grande forme, pour donner son maximum."

Mission accomplie aux barres parallèles

Ces derniers mois, la difficulté des entraînements a augmenté pour Kevin Crovetto. Le jeune homme de 23 ans envisage de participer aux championnats du monde qui se dérouleront en Chine, en octobre. Alors la vitesse supérieure doit être enclenchée.

C'est aux barres parallèles qu'il a décroché sa meilleure note, 13,43. "Sur cet agrès, il a réussi à dérouler tout son nouveau programme. C'est génial, c'est la meilleure note qu'il ait jamais eue. Mais pour le reste..."

Carousel Nog Gym 144

"Au sol, il a réussi mais c'était moyen. Il a eu 12,83 alors qu'il pourrait décrocher un 14. Au cheval d'arçons, ce n'était pas bon (11,16), aux anneaux non plus. Il a fait la prestation d'un amateur en ne tenant pas assez longtemps sa position et en prenant des points de pénalité", détaille Thierry Aymes.

Thierry Aymes : "Une contre-performance pour ouvrir les yeux "

"Pour le saut, il n'était pas à l'aise à l'idée de mettre en pratique le nouveau programme. Alors je lui ai demandé de faire un exercice basique qu'il maîtrise, mais il a trouvé le moyen de mettre les mains au sol (11,83). Enfin, à la barre fixe, ce n'était pas mal, il a eu 12,23. Mais je sais qu'il aurait pu faire mieux que ça et prendre un point de plus."

Après avoir dressé le topo des prestations de son élève, Thierry Aymes relativisait. "S'il lui faut une contre-performance pour ouvrir les yeux et travailler de manière plus régulière, ça peut être bien."

En tout cas, le gymnaste de l’Étoile de Monaco n'aura que deux semaines de vacances cet été, une en juillet et une en août. Le reste du temps, il sera au charbon, boosté par un coach qui croit en lui et ne compte pas le lâcher de si tôt.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos