Thermes marins Monte-Carlo : Bain de santé
 en principauté

Une vague de santé

Combinés de soins, massages, soins high tech, marins, esthétique du visage et du corps ou encore "escales" bien-être… Autant d’appellations pour une kyrielle de techniques qui visent autant l’enveloppe que le cœur de l’organisme.

Lorsque l’on évoque les Thermes marins, on pense spa, massages et thalassothérapie. On pense détente, en somme. En s’y intéressant de près, on découvre qu’il existe bien plus de moyens d’atteindre l’état de relaxation que ce que l’on imagine a priori. Lydie Galasso est responsable du département thérapies et sport. Dotée d'un diplôme de kinésithérapie, elle s’est intéressée à différentes démarches énergétiques telles que le shiatsu, la réflexologie plantaire, la médecine chinoise et la bioénergétique. Elle plante pour nous le décor de ce lieu prestigieux et discret.

Une prise en charge globale

"Le département thérapies et sport occupe trois étages dont deux sont consacrés aux soins. Un étage est dédié aux thérapies manuelles à sec et l’autre accueille toutes les thérapies marines. Le troisième étage concerne plus l’activité aqua-fitness", décrit-elle. Les thérapies manuelles à sec comportent deux axes de prise en charge. Le premier correspond à la relaxation, au bien-être et à l’énergétique. C’est aussi là que l’on s’occupe de la rééducation, des problèmes de douleurs et d’inflammations.

Le second axe, très important, correspond à un arsenal de hautes technologies spécialisées dans l’anti-âge, donc dans la prise en charge du rajeunissement tissulaire. C’est dans ce secteur-là que les professionnels des Thermes prodiguent les soins minceur mais également des traitements spécifiques à la prise en charge du sportif souvent touché par des tendinopathies (inflammation du tendon souvent accompagnée de lésions) ou des problèmes articulaires. "Notre travail s’articule autour d’un grand nombre de techniques complémentaires", explique Lydie Galasso.

Le conseil d’une pro

Lors d'un début de séjour aux Thermes, Lydie et son arsenal d'environ soixante praticiens conseillent de passer par l'étape ''combiné Monte-Carlo''. ''Nous avons un concept aux Thermes marins qui est basé sur les cinq éléments de la médecine chinoise. Pour équilibrer quelqu'un, il nous faut travailler sur les cinq sens. C'est idéal de commencer par ce soin car il nous fournit toutes les données nécessaires à un encadrement juste.'' 

Grâce à une mesure des points ''tings'' (liés aux méridiens de la médecine chinoise) d'un sujet, les thérapeutes identifient les déficits énergétiques et émotionnels, et les comblent. À chaque type de carence énergétique est associée la vibration d'une couleur, dont les effets électromagnétiques réparateurs sont dispensés par massages, gommages, digitopressions et bains à base de produits naturels. Un soin qui permet de recouvrer immédiatement un bien-être physique et psychique.

Hommes et machines, main dans la main

L’établissement bénéficie d’une douzaine d’appareils de dernière génération qui agissent sur des axes précis. Afin d’avoir le résultat le plus profond et pérenne possible, il est intéressant d’intervenir sur plusieurs plans. "Par exemple, pour le rajeunissement de la peau, nous agissons de façon mécanique. Nous faisons faire au client de la gymnastique cutanée. Ça améliore la souplesse du derme, ça le tonifie car ça fait travailler les muscles et ça améliore la circulation sanguine et lymphatique dans les tissus. Ce type de soin est prodigué par un appareil appelé "Endermolab", précise Lydie Galasso. On appelle cette technique l’endermologie, c’est-à-dire la science de la stimulation cellulaire non intrusive et indolore. L’appareil reproduit de manière mécanique la technique du palper rouler donc permet aussi aussi de casser l’aspect cellulitique de la peau, d’harmoniser la silhouette et de relifter cou et visage. 

Parmi les autres machines high tech, nous découvrons "Mésopore". Elle offre une mésothérapie d'un nouveau genre. Initialement, la mésothérapie consiste à administrer un produit sous le derme à un endroit précis, avec une aiguille. Mais aux Thermes, aucune méthode n’est invasive. On peut oublier les scalpels et autres injections. Il est désormais possible d’agir en profondeur grâce à des courants spécifiques qui font pénétrer les principes actifs dans l’hypoderme. Via cette méthode, il est possible d’atténuer les rides profondes et la cellulite, de raffermir la peau mais aussi de traiter l'acné.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos