Coaching avec vue

En 2014, Rémi Devissy et Diego Goncalves ont créé RéAthletik, une structure de coaching sportif qui propose aux athlètes comme aux sportifs du dimanche un accompagnement personnalisé. Avec pour mots d'ordre : convivialité et proximité.

RéAthlétik, c'est l'histoire d'une belle aventure née entre deux jeunes préparateurs physiques, Diego Goncalves et Rémi Devissy. S'ils ont tous deux suivi la même formation STAPS, le premier à Lyon, l’autre à Nice, c’est sur les terrains de foot azuréens qu’ils se sont connus. "Diego était déjà en activité" se rappelle Rémi, qui était alors encore étudiant. "On travaillait ensemble et on s'entendait très bien. On était tous les deux dynamiques, on ne comptait pas nos heures, on s'est dit pourquoi ne pas s’associer". Et tout s'enchaîne rapidement. Ils créent leur structure, qu'ils nomment "RéAthlétik". Un mélange de "réathlé" pour réathlétisation, qui consiste notamment à accompagner le sportif dans sa reprise d'activité post blessure, et de athlétique. 

Img 7911

"Notre but, dans nos séances et dans nos offres, est d'avoir aussi bien le côté coaching, préparation physique et développement que celui de la réathlétisation : retour deblessures et prévention, avec des projets un peu plus particuliers". Si l'histoire commence au Tennis Padel Soleil où Diego exerçait déjà à son compte, très vite, les deux associés s'installent au cœur de la Principauté, boulevard Princesse Charlotte. "M. Rapin, le directeur de l'hôtel Novotel, faisait partie de notre clientèle. On lui a demandé s'il avait un lieu à nous proposer. Il nous a dit qu'il avait une terrasse inoccupée. On a commencé à l'intégrer de manière partielle en mars 2015, aujourd'hui nous y sommes à plein temps"

Quatre ans après sa création, le succès est au rendez-vous, puisqu'ils sont désormais cinq coaches, en plus des deux gérants. L'an dernier, Yoann les a rejoints pour gérer les aspects extra-sportifs, et notamment l’administratif et le marketing. C'est lui aussi qui se charge d'accueillir les nouveaux membres et d'assurer le suivi des clients. Ils sont d'ailleurs aujourd'hui 200 venus de tous horizons, pour la plupart par le bouche-à-oreilles ou sur recommandation du corps médical. "Nous accueillons vraiment tous types de clients : aussi bien ceux qui n'ont jamais fait de sport de leur vie que des sportifs de haut niveau", précise le fondateur. 

Img 7933

Les coaches de RéAthlétik interviennent également auprès des athlètes et club de la Principauté. Diego Goncalves est bien connu des fans de la Roca Team puisqu'il en est le préparateur physique depuis la Nationale 1. Rémi Devissy s'occupe lui des équipes féminines de l'AS Monaco Volley et Football, Alexandre Lacour du centre de formation de basket…

Accompagnement sur-mesure

Offrir un suivi personnalisé et une véritable relation de proximité en s'adaptant aux besoins et aux spécificités physiques de chacun, c'est le credo de RéAthlétik. "Notre but n'est pas de proposer une simple séance de sport. Nous voulions nous adapter au profil des gens", explique le co-fondateur. Et tout commence alors par un bilan et une séance d'essai offerts. "Cela nous permet ensuite d'adapter notre offre aux attentes de la personne". Un à plusieurs cours par semaine, du coaching privé comme des petits groupes d'entraînement, du training, de la course ou du cardio-boxing, tout est modulable. 

Img 8004

Si chaque cours suit un programme directeur créé par Rémi Devissy, le format en petit comité - huit personnes maximum pour le training – permet un suivi personnalisé. "Chaque coach doit être capable de modifier l'exercice en fonction de la personne, de sa pathologie et de sa forme du jour", précise le préparateur physique. C'est pourquoi chacun des membres de la grande famille RéAthletik a généralement toujours le même entraîneur, pour que "la personne ait un référent, qui connaisse ses antécédents de blessures, son passé sportif".

Aujourd'hui, les deux associés ont encore des projets plein la tête. Du matériel de haut niveau qu’ils souhaiteraient proposer au grand public, des formations toujours plus pointues pour leur staff, les fondateurs de RéAthletik ne comptent pas s’arrêter en aussi bon chemin. "A terme, on souhaite, avoir un pôle coaching pour monsieur et madame tout le monde, un autre pour le haut niveau et pourquoi pas un pour la réathlétisation, un peu plus médicalisé". C’est tout le mal qu’on leur souhaite !

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos