Rendez-vous manqué

Le Tour du Val d'Aoste est une étape importante dans la saison des coureurs monégasques. Malgré des performances en deçà des objectifs fixés, Guido Possetto et ses coureurs préfèrent aller de l'avant.

Le Tour du Val d'Aoste a vu passer bon nombre de grands coureurs. Thibaut Pinot chez les tricolores l'a emporté en 2009, Fabio Aru s'y est imposé par deux fois en 2011 et 2012. C'est l'une des courses références pour les jeunes espoirs de la discipline. Chaque année les meilleurs U23 partent à la conquête de cols italiens et français. Les Monégasques, malgré une bonne préparation et un bon classement dès le prologue, n'ont pas réussi à tenir la cadence.

19956022 1545921122125389 606179216881004330 O

"Nous étions prêts pour cette course. Nous l'avons d'ailleurs très bien entamée avec une belle troisième place de Victor Langellotti en contre-la-montre. Mais nous ne l'avons pas terminée comme on l'imaginait", rapporte Guido Possetto, directeur sportif de l'UC Monaco. La forme du leader monégasque s'est malheureusement dégradée au fur-et-à-mesure des cinq étapes.

"Confiant pour la suite"

"Dès la première épreuve, Victor n'a pas eu de bonnes sensations. Il ne s'était pas assez alimenté. Au bout de 170 km il n'avait plus d'énergie. Et le reste du Tour a été difficile pour lui." Un coup dur pour les Rouge et Blanc qui le paieront jusqu'à la fin de la course, malgré une forte solidarité, comme l'explique le directeur sportif. "Les autres ont essayé au mieux de combler ce déficit d'énergie avec de meilleurs placements dans les pelotons par exemple. Mais quand votre leader n'est pas en forme c'est toujours difficile."

20121431 1548090881908413 5047836323170064845 O

Et comme si cela ne suffisait pas, l'équipe de la Principauté à dû faire face à deux abandons. Ce qui n'est pas négligeable lorsqu'il n'y a que cinq coureurs engagés. Brandon Rivera, sur qui le club monégasque avait fondé de nombreux espoirs, s'est finalement arrêté à l'issu de la seconde étape. "Il avait une douleur depuis les Jeux des Petits Etats d'Europe. Un problème musculaire que l'on pensait rétabli." 

20116785 1548686078515560 8527051291127800908 O

Le Colombien n'est pas le seul à avoir abandonné. A la troisième étape, c'était au tour de Benjamin Veninga de descendre du vélo. Outre un pépin physique, Guido Possetto souligne également un manque d'expérience du jeune coureur. "On a préféré qu'il s'arrête pour qu'il soit en forme pour la suite. On va tirer  des leçons de ce Tour pour être plus performants. Même si nous sommes forcément un peu déçus, on reste confiant pour la suite."

19983518 1548967878487380 8225009988567242191 O

Jusqu'en octobre, les grandes échéances vont se succéder pour les jeunes de l'UC Monaco avec plusieurs classiques en Italie ainsi que les championnats d'Europe au Danermark (2 au 6 août 2017). Des échecs sortent souvent les meilleurs enseignements.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos