Sagan en or, Langellotti chez les pros

La Fédération Monégasque de Cyclisme a organisé une soirée de célébration en l'honneur de Peter Sagan, triple champion du monde et Victor Langellotti, premier Monégasque à devenir cycliste professionnel.

Le passage du père Noël n'était officiellement prévu que quelques heures plus tard en ce samedi 23 décembre, mais la Fédération Monégasque de Cyclisme (FMC) avait décidé de prendre un peu d'avance. Pas de neige, de barbu rouge, de traineau ou de rennes, mais le cadre feutré d'une salle de l'étage de l'A'Trego. Rendez-vous était donné à 18 heures. A mesure que les minutes passent, les invités font leur arrivée. 

Parmi eux, pas mal de visages connus du milieu sportif monégasque, à l'image d'Umberto Langellotti (président FMC), Guido Possetto (Manager UCM) ou Jean-Pierre Schopf (président UCM), le trio directeur du cyclisme en Principauté, Yvette Lambin-Berti, secrétaire générale du Comité Olympique Monégasque, Philippe Gilbert, le coureur belge, mais aussi Luc Moulinas, fondateur de l'association BeYou, qui aide notamment l'UCM et son centre de formation. Le Ministre d'Etat, Serge Telle, était lui aussi présent. 

Remise de médaille et cadeau au Souverain

C'est à l'arrivée du Prince Albert II que la soirée a réellement commencé et Umberto Langellotti a alors lancé la course. "Peter, qui est membre de la FMC, a réalisé un exploit unique dans l'histoire du cyclisme en remportant ce troisième titre mondial consécutif." Un exploit qui a poussé la FMC à récompenser le champion avec la médaille d'or de la fédération. "Je suis très heureux d'être là, c'est un sentiment agréable et je souhaite remercier ma famille et mes proches, c'est un honneur d'être ici", a sobrement déclaré le fantasque coureur après avoir reçu sa médaille. 

Cla 3359 38648436904 O

Tout en sobriété, lui qui n'est jamais avare en facétie dans le monde du cyclisme, Peter Sagan a ensuite remis un maillot au Prince Albert II. Le Souverain a alors pris la parole pour remercier "Peter d'être là et j'en profite pour le féliciter pour ses 3 titres. C'est un grand champion qui réside en Principauté, un champion de la paix et il porte haut les valeurs du sport ".

Un Monégasque chez les pros

"L'idée de cette soirée est née juste après les derniers Championnats du Monde. Lorsqu'on a vu Peter gagner pour la troisième fois consécutive, ce qui est historique, on s'est dit qu'il fallait organiser quelque chose pour fêter ça. Il est un superbe exemple pour le projet que l'on a autour des jeunes à la FMC et à l'UCM", confiait d'ailleurs Umberto Langellotti après la cérémonie. Un projet qui commence à porter ses fruits puisque Victor Langellotti, le fils d'Umberto, a signé son premier contrat professionnel à l'issue de la saison 2017 avec l'équipe espagnole de deuxième division Burgos BH. 

Chg 0492

Lui aussi récompensé lors de cette soirée avec la médaille d'argent de la fédération, il incarne "le présent et l'avenir du cyclisme mondial", comme l'a déclaré son papa. Un Umberto doublement fier de la réussite de son fils, que ce soit en tant que président de la FMC ou en tant que père. "Ce double rôle est bien tombé (rires). Avoir pour la première fois un Monégasque professionnel, c'est historique. Et le fait que ça tombe sur mon fils renforce encore plus mon plaisir. Mais ça montre aussi qu'on travaille bien avec notre centre de formation. On va repartir cette saison sur une base de 10 coureurs et on va essayer de mettre encore plus de moyens et leur donner plus de possibilités", a notamment expliqué Umberto Langellotti. Pour ce faire, le calendrier de courses devrait être un peu élargi et les dirigeants espèrent une invitation au Tour d'Italie espoirs. "Ce serait un pas de plus". 

Un centre qui porte ses fruits

Car c'est bel et bien du centre de formation de l'UC Monaco que l'une des deux stars de la soirée est sortie. Victor Langellotti a fait toutes ses classes au sein du club monégasque jusqu'à intégrer le groupe U23 placé sous la direction de Guido Possetto.  De quoi rendre encore un peu plus fier le jeune homme, qui s'apprêtait à quitter le seul club qu'il avait jusqu'alors connu. "Ça fait un choc de passer d'un milieu assez petit, puisque j'étais au club depuis mes 12 ans, à quelque chose de plus grand, mais ça me motivait énormément et je suis très très heureux d'être allé là-bas. C'est vraiment du positif." Un passage chez les pros qui est d'ailleurs arrivé à point nommé car Victor était, l'an dernier, sur sa dernière année chez les espoirs. "Depuis pas mal de temps, c'était mon objectif. J'avais tout misé sur cette saison mais j'ai eu quelques contre-temps, avec un problème de santé lié à un virus, notamment, ce qui ne m'a pas permis de performer comme je l'aurais voulu de manière régulière tout au long de la saison.

Page 1/2

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos