Nos conseils lecture #3

Un entraîneur à succès, un homme qui se prend pour Spider-Man un héros déchu, un nageur hors normes, de belles vagues : on vous propose cinq ouvrages pour assouvir votre curiosité sportive.

"Surf, les 100 plus belles vagues du monde" 

Par Casey Koteen et la rédaction de TransWorld surf - Editions Glénat -  39 €

Des destinations qui font rêver, des photos à couper le souffle et de précieuses indications pour ne pas rater LA vague. Les auteurs de cet ouvrage élégant et punchy ont dressé une liste de tous les spots qui ont marqué l'histoire du surf, que ce soit en Californie, à Hawaï, en Australie ou encore sur la Côte basque. 

Ces spécialistes se sont également attardés sur des endroits moins courus, mais tout aussi envoûtants comme l'Islande et les atolls du Lakshadweep, en Inde. Comment s'y rendre, quand y aller, l'ambiance, les bases : en fin d'ouvrage, vous trouverez la marche à suivre pour partir à l'assaut des rouleaux.

Surf


Lance Armstrong, itinéraire d'un salaud

Par Reed Albergotti et Vanessa O'Connell - Editions Hugo Sport - 19,95 euros

Il y a bien longtemps que les passionnés de sport savent que leur domaine de prédilection est grignoté par des enjeux bien plus grands que ceux que l'on peut observer dans les stades, dans les salles ou sur les routes. 

Septuple vainqueur du Tour de France hier, tricheur déchu aujourd'hui, Lance Armstrong était au centre d'un système de dopage à grande échelle. Mails de ses anciens équipiers à l'US Postal, témoignages accablants, tableau d'évolution de son taux d'hématocrite élaboré par le docteur Ferrari : les deux reporters américains qui ont retracé l'itinéraire du "salaud" texan ont accumulé les éléments de poids.

Lance Armstrong


"Rudi Garcia, tous les chemins mènent à Rome"

Autobiographie, avec la collaboration de Denis Chaumier - Editions Hugo Sport - 16,50 euros

Le jour où Arsène Wenger fit son arrivée sur le banc des Gunners, un journal anglais avait titré : "Arsène who ?" Lorsque Rudi Garcia a débarqué à Rome, beaucoup d'observateurs se sont sans doute posé la même question à propos de l'ancien coach du Losc.

Premier entraîneur français à s'asseoir sur un banc de Série A, le natif de Nemours, joueur pro sans éclat dans les années 80 et 90, se plaît à mettre en avant son parcours de self made man. "Rien ne m'est tombé tout cuit dans le bec. Je suis tout allé chercher avec le cœur. Seul. J'en éprouve, je le reconnais, une certaine fierté."

Ses premiers mois à la Roma, sa relation avec l'inoxydable Francesco Totti, ses réflexions sur le jeu, ses inspirations et sa passion pour tous les sports : un menu copieux pour cette autobiographie moins poussive que celles de la plupart des confrères de Garcia.

Garcia


"Comment j'ai réussi à nager le papillon
avec un seul bras sans tourner en rond"

Par Charles Rozoy, avec Céline Nony - L'Equipe éditions - 16 euros

Depuis toujours, Charles Rozoy rêvait de lauriers olympiques, de gloire dans les bassins. Nageur de niveau honorable, il restait toutefois à distance respectable des cadors français.

Un jour de juillet 2008, la vie du Bourguignon a basculé. A moto, il est victime d'un accident. Son bras gauche est paralysé. Rozoy parvient à encaisser ce terrible choc et repartir de l'avant. Il se remet à l'eau, parmi les athlètes handisport. Quatre ans plus tard, il décroche la médaille d'or aux Jeux paralympiques de Londres.

"J'échangerais bien ma médaille contre l'usage de mon bras. Je sais que ce n'est pas possible. Je sais aussi que ça n'empêche pas de se bâtir une belle vie", écrit Charles Rozoy. Un témoignage qui transpire la détermination et le courage.

Rozoy


"Haute tension, l'homme-araignée se raconte"

Par Alain Robert - Editions du Cherche-Midi - 17 euros

Vous avez du mal à monter en haut d'un escabeau sans être parcouru d'un frisson ? Il grimpe au sommet des plus hautes tours du monde sans ciller. Lui, c'est Alain Robert, le Spider-Man français. 

Un homme de 52 ans taillé comme un sandwich SNCF qui n'hésite pas à braver la loi (certaines de ses ascensions se font sans autorisation) et les limites de son corps. Atteint de crises d'épilepsie, mais aussi de… vertiges chroniques, Alain Robert n'a pas vraiment le profil d'un super héros.

"Au bout d'un moment, je m'emmerde si je vis normalement, à plat. Je ne vis pas en hauteur au quotidien, je vis dans une maison normale. Ou presque… Car j'ai installé plein de prises au plafond et un peu partout pour m'entrainer", déclarait récemment Alain Robert dans une interview à Metro, qui trouve sa liberté dans les airs.

 Alain Robert4

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :