Première mondiale

Pour la première fois depuis la création de cette manifestation, la Principauté, par le biais des Aéronautes de Monaco, a pris part au Mondial Air Ballons, l'un des deux plus grands rassemblements de montgolfières au monde.

Ils ont l'habitude de voguer dans les cieux. De tutoyer les nuages, au gré, parfois, de températures extrêmes. Et d'offrir d'époustouflantes images à leurs suiveurs. Les Aéronautes de Monaco, à bord de leur montgolfière écolo, ont franchi une nouvelle étape. Après leur participation, en 2014, à l'Albuquerque International Balloon Fiesta, ils ont cette année pris part au Mondial Air Ballons de Chambley, en Lorraine. "C'est  tout simplement la plus grande concentration de montgolfières en Europe", annonce d'emblée Alain Cruteanschii, pilote et emblématique président du club. Perçu également comme le plus grand rassemblement du monde, cet événement a marqué une nouvelle étape dans l'histoire du club monégasque.

Des pilotes du monde entier

Sky 8317

S'il n'est pas question de compétition pour cet évènement organisé en Meurthe-et-Moselle, l'idée est avant tout de voir la grande famille du ballon se réunir, comme le détaille Alain Cruteanschii. "Ce mondial a lieu tous les deux ans et réunit environ 500 montgolfières à chaque fois. Pour nous, pour Monaco, c'est une première participation à cet événement. On voulait absolument y prendre part car cela nous manquait après Albuquerque, en 2014." Créé en 1989, ce rassemblement a régulièrement vu de grands noms venir prendre part aux manifestations organisées sur les 10 jours que compte le Mondial Air Ballons. Et cette année, un anniversaire particulier se fêtait, concomitamment aux 30 ans du mondial. "Il y a effectivement eu les 20 ans du tour du monde de Bertrand Piccard sur le Breitling Orbiter 3", précise Alain Cruteanschii, qui s'est également réjoui de la diversité sur place. "On a pu échanger avec pilotes américains, japonais, il y avait vraiment des gens venus du monde entier", raconte le président des Aéronautes de Monaco, pour qui voir le "drapeau monégasque flotter au milieu des autres" a été une image forte. 

G0022749

Les échanges ont également été une part importante de ce séjour lorrain. Notamment autour de la particularité du ballon des Aéronautes. "C'est un moment où l'on se retrouve, on compare le matériel. On était la seule montgolfière écologique présente et on voulait montrer qu'on peut continuer notre activité en consommant 2 à 3 fois moins d'énergie. Même si on utilise une énergie fossile très propre, le propane, le but est d'en utiliser le moins possible et on se démarque là-dessus. Les gens sont intéressés de voir comment ça marche. On incite par la démonstration à faire changer les choses, pour que les pilotes basculent sur notre modèle quand ils doivent changer de matériel" , détaille Alain Cruteanschii.

Un record manqué de peu

G0016235

Accompagné de deux autres pilotes du club, Guy Bouckaert et Bob Berben, ainsi que de six membres des Aéronautes de Monaco (Véronique Aslanian, Antoine Cruteanschii, Alix Cruteanschii, Jean-François Baldo, Marie Baldo et Nathalie Kino), Alain Cruteanschii et son équipage ont bien failli prendre part à un record du monde. "On a tenté de battre un record mondial de ballons en ligne, malheureusement, à cause du Brexit, il manquait des équipages anglais. On n'a donc pas pu établir de nouveau record (le précédent date de 2015 avec 433 ballons)" a regretté Alain Cruteanschii. 

Cependant, cela ne les a pas empêchés de prendre part aux différents vols organisés tout au long de ces 10 jours. Grâce à une superbe météo, ils ont ainsi pu effectuer 15 vols dans le ciel lorrain aux côtés des 3 000 pilotes et membres d'équipages venus de 48 pays différents pour 987 montgolfières présentes. De quoi permettre ainsi aux Aéronautes de Monaco de franchir une nouvelle étape avant de se tourner vers la saison prochaine et une nouvelle édition du Ballon Concept Challenge, compétition réservée aux ballons écologiques. "Ce sera en février 2020, au départ de la Suisse. Mais j'espère toujours trouver des financements afin de pouvoir en organiser une un jour au départ de Monaco", glisse Alain Cruteanschii.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos