Une pointure à la SNM

Arrivé fin août à la Société Nautique de Monaco, Daniel Fauché est le nouvel entraîneur principal du club d'aviron monégasque. Ancien membre de l'équipe de France, comme rameur puis entraîneur, il avait déjà collaboré avec Mathias Raymond et Quentin Antognelli.

Dans le monde de l'aviron, c'est une figure bien connue et au palmarès chargé. Daniel Fauché est passé par toutes les étapes de la rame. De jeune qui découvre une discipline à champion avant de basculer dans l'encadrement pour devenir entraîneur, il a tout connu.

 "Lorsque j'ai débuté l'aviron, c'était au club de Boulogne-sur-Mer et mon entraîneur était également celui de l'équipe de France. C'était une chance fabuleuse de l'avoir, ainsi que de voir au quotidien des gens qui prenaient part aux Jeux Olympiques." C'est cette envie d'un jour aller aux JO qui a amené Daniel Fauché à s'entraîner dur, pour finalement être un membre de la sélection nationale tricolore durant 20 ans.

Médaillé olympique à Atlanta en 1996, l'armoire à trophées s'est garnie au fil des ans. Sydney, en 2000, marque sa dernière olympiade ainsi que sa carrière d'athlète. "J'avais envie de rendre tout ce qu'on m'avait appris, de rendre cet investissement que des gens ont eu pour moi."

Equipe de France et Monaco

Une envie de transmettre qui s'impose comme une suite logique aux yeux de Daniel Fauché. Que ce soit avec les juniors ou les seniors, le nouveau coach de la Société Nautique de Monaco emmène ses poulains au plus haut niveau, puisqu'il les voit glaner plusieurs titres et médailles, avec notamment deux breloques aux JO (bronze à Pékin en 2008 et argent à Londres en 2012).

 C'est aussi lors de ses 17 années passées auprès des rameurs français qu'il a pu côtoyer Mathias Raymond, d'abord, et Quentin Antognelli, ensuite, au pôle France de Lyon. "Ayant travaillé avec eux, le lien avec Monaco existait déjà depuis une dizaine d'années", note-t-il, avant d'expliquer sa venue à en Principauté. "J'avais un peu fait le tour de la question avec l'équipe de France et l'offre d'emploi postée par la Société Nautique de Monaco est tombée au bon moment. Ça me permettait de voir autre chose tout en restant dans mon domaine."

Apporter son savoir et ses compétences

Et autant le dire tout de suite, Daniel Fauché n'est pas venu là pour profiter du soleil et se la couler douce. Car l'homme avance aussi franchement qu'il parle quand il s'agit d'évoquer ses ambitions dans son nouveau club. "Je veux essayer d'apporter ce que je sais et faire en sorte qu'il y ait des rameurs et rameuses monégasques compétitifs à tous les niveaux, des minimes aux seniors. Je veux qu'on ait plus de jeunes qui s'entraînent et soient performants en compétition. C'est un boulot de longue haleine, mais c'est mon objectif." 

Et pour ce faire, les points de développement ont déjà été identifiés. Notamment chez les filles. "L'aviron est un sport qui plaît aux femmes. Elles aiment ramer, mais la compétition, quel que soit le sport, ça touche plus facilement les garçons. Ramer, c'est super, faire un tour en mer, c'est agréable. Mais la compétition, ça demande de l'abnégation. L'aviron fait de beaux athlètes. Mon souhait est d'arriver à avoir autant de filles que de garçons. On a eu un rameur aux Jeux avec Mathias Raymond, on en aura peut-être un autre avec Quentin Antognelli. J'espère que des filles suivront ce chemin-là."

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :