Prince"s cup, le Pays de Galles s'affirme

La Prince's Cup a connu sa première édition en Principauté le 8 novembre dernier. Une course d'aviron mêlant néophytes et rameurs confirmés pour l'association Outward Bound Monaco. Le tout sous les yeux du Prince Albert II et le Prince Andrew d'Angleterre, Duc d'York.

Ils espéraient sans doute pouvoir ramer sous le soleil. Mais c'était sans compter sur les caprices du ciel qui n'était pas d'humeur à rayonner ce jour-là. Grisaille, averses parsemées d'orages, les conditions pouvaient difficilement être plus complexes. Mais cela collait bien à l'idée d'Outward Bound Monaco finalement. Car pour cette première Prince's Cup, envoyer des rameurs défier les éléments est un bel exemple de ce qui est enseigné par l'association fondée il y a 76 ans au ­Royaume-Uni. 

"L'objectif est de fournir une éducation complémentaire à l'éducation classique, c'est-à-dire des choses qu'on n'apprend pas à l'école. La persévérance, la détermination, surmonter des obstacles, le leadership, l'esprit d'équipe aux plus jeunes", précise Judy Churchill, secrétaire générale de la branche monégasque de l'association créée il y a 14 ans.  

Duel de costauds

"La Société Nautique de Monaco est fière et honorée d'accueillir Outward Bound Monaco. Nous sommes à nouveau réunis ici pour rappeler aux jeunes générations qu'il existe autre chose que les smartphones. En aviron, en équipe, unis face aux éléments, car dans le sport, l'union fait la force." C'est par ces mots que Jean-Marc Giraldi, président de la SNM a lancé la Prince's Cup au Yacht Club de Monaco.

 Une compétition qui s'est déroulée sur un format particulier, comme l'explique le boss de l'aviron monégasque. "C'est un "match racing", c'est à dire que les équipes s'affrontent une contre une avec élimination directe. C'est une manifestation qui tient plus de la joute nautique que de la compétition sportive. On court sur des yoles, des bateaux de mer adaptés pour toutes conditions, qui sont capables de supporter des vagues ou des mauvaises conditions comme aujourd'hui." 

Quatre équipes ont ainsi été formées pour cette journée particulière. Et toutes représentaient un pays où Outward Bound est présent. "L'Angleterre, l'Écosse, le Pays de Galles et Monaco ont des centres Outward Bound", confiait Judy Churchill à quelques minutes du coup d'envoi. Chaque équipe avait un capitaine issu du sport de haut niveau. Ainsi, Dan Luger, ex-rugbyman, s'embarquait avec le Pays de Galles quand Tiffany Cromwell (cycliste) prenait place avec le Team Monaco. Matthew Bennett, rameur britannique, était dans la yole anglaise tandis que Paula Radcliffe apportait son soutien aux membres de l'équipe écossaise.

Le Pays de Galles l'emporte

Parrainée par le Prince Albert II et le Prince Andrew d'Angleterre, Duc d'York, la branche Monaco d'Outward Bound accueillait donc cette première édition de la Prince's Cup qui pourrait jouer l'alternance avec l'Angleterre pour son organisation. Quatre courses étaient au programme, avec deux manches qualificatives, un match pour la 3e place et la finale.

 Si Monaco et le Pays de Galles ont disposé, respectivement, de l'Écosse et de l'Angleterre, la finale a vite tourné à l'avantage du groupe de Dan Luger. Partis très vite, peut-être trop, les Monégasques ont vu les Gallois rapidement revenir sur eux avant de les voir les dépasser. Et s'imposer avec quelques secondes d'avance. Dans la petite finale, l'Écosse a pris le meilleur sur les Anglais. S'en est alors suivie la remise des récompenses en présence du Souverain et du duc d'York avant que tout le monde ne partage un moment de convivialité. Au chaud et à l'abri des gouttes.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :