ROKiT Venturi Racing : un début de saison sur les chapeaux de roues

Pour ses débuts dans la saison 8 du championnat du monde de Formule E, ROKiT Venturi Racing a connu un premier week-end de course brillant à l’occasion du E-Prix de Diriyah en Arabie Saoudite. Retour sur le début de saison de l’écurie monégasque.

Présente depuis la naissance du championnat de Formule E, Venturi compte bien titiller les Mercedes lors de la saison 8. Tout juste sortie de la meilleure saison de son histoire avec cinq podiums, deux victoires et une place de vice-champion du monde au classement des pilotes, la structure monégasque vise plus haut en 2022.

Pour atteindre ces objectifs, l’équipe dirigée par Susie Wolff a décidé de renouveler sa confiance à Edoardo Mortara installé dans l’équipe depuis 2017. Aux côtés du pilote suisse, exit Norman Nato, le pilote antibois laissant son baquet à Luca Di Grassi. Libre de tout engagement après le retrait d’Audi, le pilote brésilien, vainqueur de 11 E-Prix, semblait être la recrue idéale pour tirer vers le haut une équipe en manque de régularité. 

“Nos deux pilotes vont se pousser dans leurs retranchements et tirer notre équipe vers le haut, marquer des points à chaque course est essentiel pour nous au championnat”, avait confié Susie Wolff lors de l’officialisation de Di Grassi dans l’équipe.

« Prendre la tête des deux championnats du monde est un exploit incroyable »

La directrice générale avait vu juste. A Diriyah, Edoardo Mortara et Lucas Di Grassi ont été brillants en récoltant 58 points sur l’ensemble du week-end, montant tous les deux sur le podium lors de la dernière course. 

De retour d’Arabie Saoudite avec la tête des deux championnats, Jérôme D’Ambrosio pouvait être satisfait : “Gagner et réaliser un double podium pour prendre la tête des deux championnats du monde est un exploit incroyable dont nous pouvons être extrêmement satisfaits.” Le team manager de l’écurie monégasque ajoutait : “Les deux pilotes ont réalisé des courses presque sans faute, c'était formidable de voir Edo rejoint par Luca sur le podium.”

Alors que Mercedes et Nyck De Vries semblaient pourtant favoris, les deux Venturi ont su faire preuve d’agressivité au moment d’utiliser le "mode attaque". À la lutte face à De Vries à 25 minutes de la fin de course, Luca Di Grassi tente alors une attaque et pousse le pilote Mercedes hors trajectoire au virage 19.

Une manœuvre musclée permettant ainsi aux deux Venturi de se retrouver en tête. Un tour plus tard, le pilote brésilien cède face à son coéquipier Mortara filant vers la victoire. En manque de rythme en fin de course, Di Grassi voit même Robin Frijns lui chiper la 2e place. L’ancien pilote Audi conserve tout de même le podium grâce à une intervention de la voiture de sécurité en fin de course. 

Venturi, un véritable concurrent au titre ?

Si le triomphe d’Edoardo Mortara n’est pas une surprise au vu de son statut de vice-champion du monde, l’écurie Venturi doit garder la tête sur les épaules et ne pas négliger une concurrence qui pourrait être assez rude. Souvent habitué à réaliser des saisons sur courant alternatif, Venturi devra faire preuve d’une grande constance sur l’intégralité de la saison pour décrocher un titre. 

Si les bookmakers imaginent déjà un duel entre Venturi et Mercedes, les deux écuries de tête devront rester vigilantes quant à un retour en force de Jaguar TCS, Envision Racing ou encore DS Techeetah lors du prochain E-Prix à Mexico le 12 février prochain.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :