Melvin Viola, graine de champion

Le jeune pilote du Moto Club de Monaco, Melvin Viola, a récemment été sacré champion de France en catégorie S4 en supermotard. La saison prochaine, le jeune homme grimpera dans la catégorie supérieure, en S3 sur une 125 cc.

La confirmation. Voilà comment pourrait se résumer la saison 2020 de Melvin Viola. Car pour le jeune pilote, qui fêtera très bientôt ses 14 ans, la saison s'est récemment terminée de la plus belle des manières. A l'issue de sa dernière course, le 6 septembre dernier, Melvin a tout simplement été sacré champion de France de supermotard (catégorie S4, 85 cc). Une consécration pour celui qui va changer de catégorie l'an prochain. Une revanche aussi, puisqu'il avait terminé vice-champion de France l'an dernier. Et cette année encore, c'est face au même concurrent qu'il a dû batailler ferme lors des deux week-ends de courses au programme pour s'imposer.

Dsc 1665

Car, habituellement, la saison est beaucoup plus longue. "On devait avoir huit manches, mais cette année, avec la crise de la Covid-19, on n'a eu que deux week-end de courses", glisse Gérome, le papa, lui aussi ancien pilote moto. C'est d'ailleurs sans doute de là qu'est venu l'attrait pour le deux-roues de Melvin qui, comme beaucoup de pilotes, a débuté sur une petite peewee 50 cc. Malgré la réduction du championnat à deux manches, Melvin a su trouver les ressources pour frapper fort d'entrée et confirmer ensuite.

Leader dès le départ

Après la deuxième place de l'an dernier, "le titre était l'objectif de la saison", précise Gérôme. Et le principal concurrent de Melvin, Giani Catorc, sacré l'an dernier, était toujours de la partie. Mais d'entrée, Melvin a montré que la première place du podium serait sienne. Un week-end de course se déroule immuablement de la même manière. "On arrive le vendredi, avec les essais libres l'après-midi et le samedi matin. On passe ensuite par les qualifications le samedi après-midi et les deux manches de courses à disputer le dimanche", détaille le papa de Melvin.

Dsc 5353

Les qualifications permettent de marquer des points. Une donne importante au général de la saison, surtout lorsque l'on sait que Melvin a signé le meilleur chrono à Juvaincourt, en ouverture de la saison. Vainqueur de la première manche, il s'incline dans la seconde face à Catorc, mais prend tout de même la deuxième place. De quoi ressortir leader de ce premier week-end de course, comptant alors 7 points d'avance sur son principal concurrent.

Dsc 5405

Un mois plus tard, à Villars, Melvin va à nouveau faire le job. Malgré un troisième temps aux qualifications et une deuxième place sur la première course, sa victoire dans la seconde lui permet de marquer de précieux points. Surtout, en terminant systématiquement devant Catorc, il maintient son rival à distance, augmentant ainsi ses points d'avance. Avec un total final de 139 points contre 128, c'est bel et bien Melvin qui monte sur la plus haute marche des ces championnats de France.

Dsc 4406

Un beau moyen de clôturer l'aventure en S4 85 cc puisque le jeune homme va s'attaquer, la saison prochaine, à la catégorie supérieure en passant en S3 sur une 125 cc. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos