Une cinquième place pour Leclerc

Pour son premier grand prix sous les couleurs de la Scuderia Ferrari, le Monégasque s'octroie la cinquième place. Juste derrière son coéquipier Sébastien Vettel (4e) et à 58.230' du vainqueur, Valtteri Bottas (Mercedes).

Baptême du feu pour Charles Leclerc hier, en Australie, sur le circuit de l'Albert Park. Un an après avoir rejoint la discipline reine des sports automobiles, le pilote de la Principauté a fait ses tout premiers tours de pistes sous les couleurs de sa nouvelle écurie, la mythique Scuderia Ferrari. 

A bord de sa toute nouvelle SF90la toute première manche du championnat du monde avait bien commencé pour le jeune homme de 21 ans, auteur de deux premiers tours satisfaisants lors des essais qualificatifs. Un troisième round plus compliqué le placera finalement en cinquième position. "Je ne peux pas dire que je suis content de ce résultat. J'ai fait un  bon Q1 et un très bon Q2. Mais sur le Q3, et surtout sur la deuxième manche, j'ai fait quelques erreurs de trop, notamment dans le premier secteur et je n’ai pas pu améliorer. Je vais essayer d'apprendre de cela et de me préparer au mieux pour la course", confiait sans langue de bois le jeune monégasque à l'issue des essais

L'écurie donne ses consignes

190026 Aus

Parti 5sur la grille de départ, c'est exactement à la même place que le monégasque terminera sa course près d'une heure trente plus tard, à l'issue des 58 tours. Et ce, malgré un départ réussi, qui le voit doubler Verstappen (Red Bull) puis se retrouver aux côtés de son coéquipier, Sebastian Vettel, qu'il tenta de dépasser par l'extérieur, qui le conduira à mettre deux de ses roues dans l’herbe. "Au départ, la voiture n’était pas aussi facile à conduire et cela m’a amené à commettre une petite erreur au premier virage, ce qui m’a coûté une poignée de secondes. Nous avons décidé d’installer les pneus durs à l’arrêt des stands et, je dois dire, qu’à partir de ce moment-là, la voiture s’est beaucoup améliorée et que j’étais capable de pousser", explique le Monégasque, qui signe là sa meilleure performance depuis son arrivée en Formule 1 l'an dernier (Il avait terminé sixième à Bakou en avril 2018). 

S'il lui aurait été sans doute possible de terminer au pied du podium, mais le team Scuderia en a décidé autrement. Il termine à 58'230 de Valtteri Bottas qui s'octroie cette première étape du championnat en 1h 25' 27.325. "À la fin, je me suis rapproché de Sebastian. Mais l’équipe a décidé de conserver nos positions, les trois premières places étant hors d'atteinte aujourd'hui. Maintenant, nous allons travailler avec les ingénieurs pour essayer de comprendre pourquoi nous n’avons pas été aussi forts que nous l’espérions être, même si nous avons ramené des points à la maison."

Prochain rendez-vous à Bahreïn, du 28 au 31 mars, sur le circuit de Sakhir.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos