A la croisée des chemins

Après une saison plutôt clôturée sur une 9e place lors de la dernière course, Nathan Michaud, le jeune pilote moto, va devoir faire un choix en vue du prochain exercice. Se consacrer à la moto ou poursuivre ses études et lever le pied sur les circuits.

Sur sa Yamaha, Nathan Michaud s'éclate. Et sa dernière saison sur le CIV (Campionato Italianno Velocita) 2018 le prouve un peu plus. Pourtant, tout n'a pas été simple pour le jeune homme. Engagé en CIV 300 Super Sport au sein du team privé de son papa et en compagnie de son mécano, Nathan devait d'emblée combattre avec un handicap, à savoir l'écart de performance entre sa moto et les Kawasaki et KTM. Pas de quoi le décourager. Loin de là même, puisque le jeune homme a rapidement marqué des points. 

Image2 2

Partant souvent au-delà de la 25e place sur la grille de départ, il a quasiment toujours réussi à terminer avec un classement supérieur à sa position initiale. "Après la dernière saison, nous nous étions fixés au début de celle-ci de marquer des points et de finir la totalité des courses. Malgré le manque de puissance par rapport aux autres, j'ai pu montrer que j'avais une bonne conduite et que j'avais fait beaucoup de progrès par rapport aux précédentes années", note d'ailleurs le jeune pilote de 17 ans. 

Image3

Des performances qui n'ont pas échappé aux observateurs, et notamment le Team Terra & Moto, qui lui a donné l'opportunité d'entrer chez eux. Et ce malgré un petit accident qui aurait pu être bien plus grave en cours de saison. En course sur le circuit d'Imola, Nathan est alors à la bataille avec d'autres pilotes. "Lors de ma remontée, un concurrent a chuté et a voulu remonter sur sa moto alors qu'il était en pleine trajectoire. Je me battais au milieu d'un groupe d'une dizaine de pilotes et je n'ai pas réussi à éviter celui qui avait chuté. Par chance, je n'ai touché que sa moto." Un os du pied fissuré, un moindre mal pour pilote de la Principauté. 

Un choix pour l'avenir

Son passage chez Terra & Moto lui a permis d'avoir une Yamaha du championnat du monde 300 lors du dernier run de 2018. "Ils ont mis à sa disposition la Yamaha officielle, ce qui lui a permis de finir sur une très bonne note", note Laurent Michaud, le papa de Nathan. En effet, parti 22e, Nathan assure en course et réussit à terminer en 9e position. 

Image1

De quoi lui offrir, aussi, de belles perspectives pour l'avenir, puisque le jeune homme a reçu une proposition pour prendre part au championnat du monde l'an prochain. "J'ai vraiment vécu de super moments la saison dernière, que ce soit avec mon team ou celui de Terra&Moto. Pour l'année prochaine, je ne sais pas encore ce que je vais faire. Il va falloir que je prenne une décision car jusqu'à présent je pouvais mixer études et moto. Mais aujourd'hui, pratiquer ce sport est beaucoup plus compliqué et demande, au niveau auquel je suis arrivé, d'être impliqué à 300% dedans. Entre la préparation physique, le temps passé à rouler, les week-ends de course, il me serait difficile de faire quelque chose à côté. Et je n'oublie qu'un jour, il me faudra travailler. Je ne peux donc pas abandonner l'école aussi facilement."

Image3 1

Une réflexion qui va donc amener Nathan à faire un choix important dans les semaines à venir...

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos