Les étoiles de la piste

2018 - Records en cascade

Quelques chiffres pourraient suffire à résumer cette édition 2018 particulièrement intense du Meeting Herculis EBS. Car nombre de records sont tombés ce soir de juillet. Ainsi, 32 athlètes ont amélioré leur marque personnelle, 22 ont établi leur meilleure performance personnelle de la saison, de quoi donner 14 records nationaux. 

Jir 2113

Le record du meeting est quant à lui tombé à 6 reprises et 4 records continentaux ont été battus, de même que 7 meilleures performances mondiales de l'année ont été signées. Ceux de la Diamond League ont chuté à 2 reprises tandis qu'un record du monde a été établi. 

Chepkoech sur le toit du monde

Nous l'avons souvent écrit dans nos colonnes et les organisateurs aiment également à le rappeler. Monaco et son Meeting Herculis EBS ont une tendresse toute particulière pour le demi-fond. Il faut dire que la topographie s'y prête bien et les athlètes le savent. Marque de fabrique du meeting, c'est d'ailleurs sur ce type d'épreuves que les records mondiaux tombent le plus souvent en Principauté (4 en tout sur les 9 battus sur le sol princier). 2018 n'a pas dérogé à cette règle avec la superbe course de Beatrice Chepkoech. 

Vjpd6896

Il fallait ainsi s'installer devant le 3 000 m steeple féminin pour en prendre plein les mirettes. Car la Kényane a littéralement survolé sa course. La ligne d'arrivée franchie, le compteur affichait une nouvelle marque de référence, meilleure de plus de 8 secondes ! Un temps hallucinant de 8'44''32 pour celle qui a ensuite remporté l'or aux mondiaux de Doha sur cette épreuve l'an dernier. 

Le poids sur le port

Si Chepkoech a logiquement attiré l'essentiel de l'attention avec son record du monde, elle n'est pas la seule à s'être signalée. Noah Lyles, star montante du sprint, s'est adjugé le record du meeting sur 200 m (19''65), confirmant ainsi l'engouement autour de sa jeune et sympathique personne. A son image, Shaunae Miller-Uibo (400 m féminin, 48''97) et Nigel Amos (800 m masculin, 1'42''14) ont également brillé avec un record du meeting à la clé, tout comme Caster Semenya, habituée aux belles performances à Monaco (800 m féminin, 1'54''60). Mais le spectacle, s'il a été de grande facture sur le tartan monégasque, avait débuté la veille dans un lieu inhabituel. 

Vjpd6496

Les organisateurs avaient en effet décidé de délocaliser une épreuve. C'est ainsi qu'un espace dédié au lancer de poids s'est installé sur l'esplanade du port afin que le concours s'y déroule à la veille du meeting. Une initiative bien accueillie par le public, venu nombreux, d'autant que l'accès à la tribune était gratuit. De quoi assister aux très belles performances de la Chinoise Lijiao Gong (20,36 m) et de l'Américain Ryan Crouser (22,05 m), tous deux vainqueurs de leur concours. Un panel de performances de haute volée permettant ainsi à l'édition 2018 d'être sacrée meilleur meeting de l'année par la Diamond League.

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos