Une pléiade de stars sur la piste aux étoiles

Si l'image d'Usain Bolt est encore dans toutes les têtes, le plateau proposé cette année à Herculis n'est pas moins impressionnant.

Plus de 150 concurrents, "mais beaucoup d'objectifs différents" explique Rémy Charpentier, responsable du plateau athlètes. Pour les Européens, ce sera la dernière répétition avant les Championnats d'Europe de Berlin (7-12 août). Du côté du sprint, Dafne Schippers, championne du monde en titre sur 200 m et en lice pour les Championnats d'Europe, tentera d'améliorer sa meilleure performance de la saison (11"01) dans une finale qui s'annonce plus qu'indécise avec entre autres Marie-Josée Ta Lou, leader mondiale et Elaine Thompson, championne olympique sur 100 et 200 m. 

Man 1894

A la perche, le concours pourrait se résumer à un duel entre l'Américaine Sandi Morris, championne du monde en salle et la Grecque Katerina Stefanidi, championne du monde et olympique en titre. Cette dernière aura à coeur de prouver qu'elle reste la favorite à Berlin, malgré la montée en puissance de Ninon Guillon-Romarin, détentrice du record national depuis les Championnats de France d'Albi (6-8 juillet).

D'autres français seront à Louis-II pour se perfectionner à l'approche de Berlin. A commencer par le champion du monde du 800 m, Pierre-Ambroise Bosse. Il espère montrer à Nijel Amos (leader mondial) et à Michael Saruni (Meilleure Performance Mondiale de l'année) qu'il est toujours en forme. 

C'est le cas de Mahiedine Mekhissi Benabbad, "un des meilleurs européens sur 3000 m steeple" selon Rémy Charpentier. Le Français se jaugera avec les Kenyans, favoris de l'épreuve, afin d'améliorer le record national (8'00"09).

Des exploits à la pelle ?

Le dernier français attendu est le champion du monde du décathlon Kévin Mayer.  Après le poids jeudi, il s'alignera sur le 110 m haies et pourra se frotter à l'élite de la discipline pour la première fois. En plus du champion de France Pascal Martinot-Lagarde, le recordman du monde Aries Merritt et le leader mondial Sergey Shubenkov (détenteur de la MPM de l'année en 12"92) constituent sans doute le plateau le plus prestigieux du meeting.

Man 2158

Elle aussi attirera sûrement l'attention. Caster Semenya, détentrice du record de la Diamond League et du meeting Herculis sur 800 m, aura une nouvelle fois l'opportunité de se rapprocher  de la meilleure marque mondiale de tous les temps, détenue par Jarmila Kratochvilova (1'53"28) depuis 1983 (elle n'est qu'à 1 seconde du graal). On pourrait aussi assister à de nouveaux exploits lors du 3000 m steeple masculin. Conseslus Kipruto, un des principaux favoris, pourrait se rapprocher du record de la Diamond League établi par Kiprop Kipruto en Principauté en 2011 (7'53"64).

Pas de duel tant attendu à la hauteur

Lui enchaîne les bons résultats et il est devenu l'attraction numéro 1 du sprint depuis le retrait d'Usain Bolt. A seulement 20 ans, Noah Lyles a réalisé le meilleur temps de l'année sur 100 m (9"88) et 200 m (19"69). Il sera un concurrent redoutable pour Ramil Guliyev, champion du monde, pour un duel qui s'annonce épique.

Chg 5499

Gianmarco Tamberi attendait lui aussi avec impatience son affrontement avec Mutaz Barshim, champion du monde en titre, qu'il avait battu à Monaco il y a deux ans. L'Italien, détenteur du record national, s'était blessé gravement à la cheville en tentant d'améliorer sa marque, et avait dû renoncer aux JO à Rio en 2016 alors qu'il était favori. De retour cette année, c'était l'occasion rêvée de recroiser la route de Barshim sauf que ce dernier a déclaré forfait à cause d'une blessure … à la cheville.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos