Téo Andant champion de France !

Engagé aux championnats de France de 400m (cadets) à Nantes le week-end dernier, le jeune Téo Andant n'a pas déçu puisqu'il a raflé la première place et le titre de champion de France. Lise Boryna (400m juniors) termine 4e et Thomas Caredda (60m cadets) a atteint les demi-finales.

Depuis sa qualification obtenue pour les France de 400m chez les cadets, Téo Andant était la meilleure chance pour l'ASM dans le but d'obtenir un nouveau titre de champion. Accompagné de Lise Boryna (400m juniors) et Thomas Caredda (60m cadets), le jeune asémiste a comblé toutes les attentes placées en lui en remportant sa finale sur la piste nantaise le 13 février dernier.

La jeune fille, qui avait été médaillée aux Jeux des Petits Etats d'Europe en Islande en juin dernier sur 400m haies, a manqué d'un rien le podium puisqu'elle a terminé à la 4e place de sa finale en 400m. Quant au jeune Thomas Caredda, qui découvrait ce stade de la compétition, sa qualification en demi-finale du 60m cadets est déjà une belle performance en soi.

Lancé à toute vitesse

Téo Andant a fait son arrivée à l'AS Monaco en 2012. Cet ancien avant-centre du club de football de Roquebrune a rapidement fait montre de belles qualités sur le tartan. Suivant une progression intéressante depuis son arrivée au club, l'année 2016 semblait se dessiner comme étant la sienne. Car après avoir terminé sur la troisième marche du podium l'an dernier, le jeune homme, entraîné par Jacques Candusso, sa motivaiton pour prendre la première cette saison était très grande.

Un point qui a pu se vérifier sans mal lors des inter-régions disputés à Lyon le 30 janvier dernier. Dans la salle Diagana, le jeune garçon avait déjà signé la meilleure performance cadets de l'année avec un temps record de 49"03. De quoi le placer dans les meilleures conditions avant de rejoindre l'ancienne capitale de la Bretagne pour le tour final.

Teo Andant Champion De France 400m Cadets

Face à lui, le niveau était pourtant relevé. Mais rien n'y a fait. Et même si son temps sur la finale reste inférieur à celui réalisé à Lyon quelques jours auparavant, la flèche ornée d'un maillot rouge et blanc courrait trop vite pour ses adversaires. Car avec un temps de 49’’23, Téo Andant signait ainsi son premier titre de champion de France, le 51e pour le club. 

Une finale qu'on n'envisageait pas

Accompagnant Téo dans sa quête du titre, deux autres licenciés du club étaient eux aussi qualifiés. Galanterie oblige, c'est Lise Boryna qui aura les honneurs de commencer. Engagée sur 400m chez les juniors, la jolie demoiselle ne partait pas favorite. Car avec un onzième national lors des inter-régions de Lyon, la donne se compliquait compte tenu de la piste nantaise qui ne dispose que de six couloirs. Mais, toujours pleine de détermination, c'est à l'arrachée qu'elle a obtenu son billet pour la finale étant la dernière qualifiée des séries. 

Pour ce faire, la jeune fille a battu son record personnel, signant un chrono de 57"48 lors des qualifications.  Une performance qu'elle a d'ailleurs amélioré lors de la finale. Il n'a vraiment pas manqué grand chose à Lise pour qu'elle puisse atteindre le podium puisqu'elle a couru en 57"25 et que la troisième a signé son 400m en 56"85. 

Troisième et dernier représentant de l'AS Monaco athlétisme sur ces championnats de France juniors et cadets en salle, Thomas Caredda a parfaitement rempli le cahier des charges établit avant le début de la compétition. Car pour ce sprinteur au physique éloigné du déménageur, l'idée principale était d'atteindre la demi-finale du 60m. Ce qui a été chose faite puisque le garçon a atteint ce stade grâce à une course bouclée en 7"18. Sa course suivante, en 7"25, ne lui a pas permis de rejoindre la finale pour laquelle le dernier qualifié avait couru en 7"14. Mais cela laisse de bons espoirs à ce petit sprinteur. Egalement engagé sur le 200m, ou une seule course de série devait définir les six finalistes (seuls les premiers de chaque série étaient donc qualifiés), Thomas réalisa le 2e temps de son groupe (23"24), ce qui ne lui permettait pas d'être qualifié. 

Grâce à ces championnats de France cadets et juniors en salle, l'ASM Athlétisme a remporté son 51e titre et démontré une fois de plus la qualité de sa formation. En attendant les prochaines échéances...

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos