La victoire est en eux

Special Olympics Monaco a organisé ses 3es Jeux Nationaux d'athlétisme fin octobre. Quatre jours de compétition et de partage ayant permis à tout le monde de se fédérer autour d'un seul et même événement.

Le coup de starter retentit. La fumée s'échappe du canon alors que les premières foulées se déclenchent. Courir. Le plus vite possible. Et franchir la ligne d'arrivée en tête. Au bout, une qualification pour la finale ou la médaille, sésame sacré validant la bonne performance. Quelle que soit la distance, le but est le même. Participer, bien sûr, mais gagner aussi. C'est ainsi que se sont rythmés les quatre jours de compétition des 3es Jeux Nationaux d'athlétisme organisés par Special Olympics Monaco. "Ce sont des compétiteurs. Il y a des sourires, bien sûr, mais ceux qui perdent ne l'ont pas. Et ça me fait autant plaisir de les voir avec et sans ce sourire. Parce que ça montre qu'il sont là, qu'ils font ce qu'il faut pour y être et qu'ils veulent gagner", glisse Pierre van Klaveren, président de SO Monaco, alors que les remises de médailles s'enchaînent. 

29

Fédérer autour d'un événement

L'aventure Special Olympics ne date pas d'hier à Monaco. Avec 74 athlètes dans ses rangs, l'association sportive monégasque ne chôme pas. Présents sur un grand nombre de disciplines, les ''jeunes'', comme les surnomme Marco Muratori, directecteur de SO Monaco, s'engagent aussi sur plusieurs compétitions dans l'année. Et quand l'opportunité de briller à la maison leur est donnée, ils ne ratent pas le coche. Avec 66 membres présents sur les lignes de départ, SO Monaco représentait logiquement le plus grand contingent de ces 3es Jeux Nationaux d'athlétisme. Avec eux, quatre nations (Saint-Marin, France, Italie et Suisse) ont répondu à l'invitation lancée par le président van Klaveren et ses équipes, pour un total de 85 athlètes. Le choix de l'athlétisme (sprints sur 25, 50, 100 et 200 mètres) comme discipline n'est d'ailleurs pas anodin. "Normalement, les Jeux Nationaux ne sont ouverts qu'aux Monégasques. Mais on a le droit d'inviter cinq autres nations maximum. Tout le monde le fait et nous nous sommes lancés cette année. On a choisi l'athlétisme car c'est le sport qui permet de faire pariciper le plus de monde", explique Marco Muratori. 

Mobilisation et performances

Pour mettre en place cet événement, les équipes de SO Monaco, majoritairement bénévoles, ont planché durant trois mois. Quatre jours durant, c'est une cinquantaine de bénévoles qui a assuré le bon déroulé des courses et cérémonies de remises de médailles. "On a une ossature de bénévoles présents depuis longtemps. On a passé un moment difficile à Abu Dhabi (Jeux Mondiaux) parce qu'on a été assez restreint, et depuis on a pas mal de nouveaux qui viennent, qui restent, qui assurent et c'est super. C'est beau de voir autant de personnes venir participer à cette journée", note le président. Un engagement de leur part qui se traduit aussi par une complicité certaine avec les athlètes. Et ces derniers leur rendent bien une fois sur la piste. "Certains travaillaient et ont posé des jours de congé, d'autres nous ont rejoint après le travail le vendredi soir pour leur série de qualification. Cela montre leur engagement et leur envie", ajoute Pierre van Klaveren. 

23

Un engagement et une envie traduites par de belles performances. "On a eu de grosses satisfactions sur les temps. Des nageurs qui battent leur record personnel, des footeux qui ne font pas d'athlé et ont aussi battu le leur. Et c'est super parce qu'on voit aussi des petits, de 16 à 19 ans, qui réalisent de belles choses. Cette édition nous a apporté des surprises mais aussi des confirmations", détaille Marco Muratori. Avec 21 titres sur 30 finales courues, les athlètes de SO Monaco ont très bien marché. Et d'autres grandes échéances vont rapidement leur permettre de garnir un peu plus l'armoire à médailles. Notamment en sports d'hiver, où les Jeux Nationaux de ski les attendent en mars, puisque SO Monaco organisera pour la deuxième année consécutive le ''7 nations'' à Isola 2 000. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos