Herculis : l'adieu au roi

Kevin Ménaldo, la folie des hauteurs

Il s'est affirmé comme l'un des meilleurs perchistes français. Kevin Ménaldo est dans une bonne saison, sans doute la meilleure de sa carrière. Mais derrière le perchiste se cache un garçon qui ne s'arrête jamais. Sauf quand il dort.

A 25 ans, Kevin Ménaldo est dans la meilleure année de sa jeune carrière. S'il ne se fixe aucune limite, il sait pour autant que rien ne sera facile. Ce qui n'est pas un problème pour lui. "C'est un peu pour ça que j'ai accroché avec la perche. Ce n'est pas facile. Et comme je suis un peu fou, c'était assez compliqué pour moi au départ parce que je faisais des trucs assez dangereux, comme retomber à côté par exemple." Et cette folie ne l'a jamais quitté. Pourtant, au départ, c'est loin de la perche qu'il a débuté. Du foot au judo en passant par le rugby, les expériences ont été multiples avant l'arrivée de l'athlétisme. "Mes parents en faisaient et j'ai eu envie de découvrir ça. J'ai débuté chez moi à Pessac (Gironde), par le décathlon, puis je suis passé à la perche parce que ça avait l'air bien et plutôt impressionnant." 

Multidisciplinaire

Deux ans après avoir débuté cette discipline, Ménaldo passe déjà une barre à 4,90 m. Un passage de quelques mois à Clermont puis direction l'Insep, où le jeune homme a rapidement trouvé ses marques. "C'est une dinguerie là-bas. Je pense que c'est le meilleur centre de France pour faire de l'athlétisme." Vivant sur place, il s'épanouit également dans sa collaboration avec Gérald Baudouin, son entraîneur depuis 2012. Pourtant, il a récemment passé quelques mois à Bordeaux, après les Jeux de Rio. "Histoire de faire une préparation à la dure. Quand tu es trop à l'Insep, tu as tendance à banaliser alors que c'est exceptionnel ce qu'on a là-bas. Et la jouer comme ça cette année m'a permis de me sentir très fort." 

Zjpd5693

Preuve de cette confiance qui l'habite actuellement, son nouveau record personnel établi cette année à 5,83 m, au meeting de Forbach, en mai dernier. Mais Kevin Ménaldo en veut plus. "Pour l'instant, je n'ai pas encore réalisé ce que je voulais. Je prends mon pied à chaque fois que je saute mais tant que je n'ai pas rempli mes objectifs, je ne serai pas tout à fait satisfait. Et mon objectif est de sauter le plus haut possible sans me fixer de limite."

La perche, mais pas que

On a souvent tendance à croire qu'un sportif de haut niveau ne se consacre qu'à sa discipline. Pourtant, avec Kevin Ménaldo, on est loin du compte. Car si le jeune homme est si épanoui, c'est aussi parce qu'il trouve le temps de s'adonner à ses autres passions. Véritable hyperactif, il ne s'arrête réellement que quand il dort, la nuit, ou l'après-midi. "Une petite sieste, c'est toujours important." Fan de sports de combat, il pratique régulièrement le krav-maga, mais aussi l'airsoft. "On a une team, on joue beaucoup donc c'est complètement fou. Et Call of Duty (jeux vidéo de guerre) depuis 10 ans quand on n'est pas sur l'airsoft", glisse-t-il, rieur, avant d'embrayer sur son autre passion, la musique. Dj (Akilone est son nom de scène), il assume désormais totalement ce pan de son existence. "J'ai essayé de le cacher mais maintenant ça commence à se savoir. Quand tu mixes la soirée des Jeux au Club France, t'es un peu grillé (rires). Je commence à ne plus avoir envie de le cacher parce que ça fait partie de moi." Pas avare en surprise, ce fan de musique électronique trouve toujours du temps pour une autre de ses passions, le golf. "J'aime bien en faire parce que ça me pose un peu. Ça me détend." Un mix parfait pour atteindre les sommets. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos