Les chronos s'affolent à Louis-II

La 30e édition du meeting Herculis EBS s'est clôturée avec 5 performances mondiales et des records. Tour d'horizon du 800 m, 1 500 m et 3 000 m steeple.

Elijah Motonei Managoi a réalisé l'une des plus belles performances de la soirée sur le 1 500 m. En réalisant le meilleur temps de l'année avec 3'28"80 , le Kenyan est confiant pour Londres où il espère bien décrocher l'or. Il a devancé ses deux compatriotes Timothy Cheruiyot (3'29"10) qui a battu son record personnel (3'32"34) et Ronald Kwemoi (3'29"10). Alors qu'il s'est octroyé le titre de champion de France Elite la semaine dernière à Marseille, le Français Selmouni Sofiane est arrivé en dernière position en 3'36"14. Mais l'important est ailleurs, le Mulhousien a battu son chrono personnel sur le tartan monégasque.

Chg 5817

Semenya et Korir, roi et reine du 800 m

Difficile de faire mieux pour. Dans un 800 m de haute volée où pas moins de 7 records ont été battus, la charismatique Sud-Africaine Caster Semenya a fait sensation. Avec un chrono de 1'55"27, elle réalisait sûrement la plus belle performance du meeting monégasque. Un triplé, rien que ça. Dans ce double tour de piste, elle a amélioré son record personnel mais aussi celui de la Diamond League et signé la meilleure performance de l'année. Poussée par une Francine Niyonsaba et une Ajee Wilson en pleine forme, la double championne olympique a d'ailleurs déclarée qu'il s'agissait là "d'une des courses les plus difficiles" qu'elle ait eu à courir.

Man 2167 3

Chez les hommes, le Bostwanais Nigel Amos n'est désormais plus le détenteur de la performance mondiale de l'année (1'43'18) sur 800 m. En terre monégasque, ce vendredi, le Kényan Emmanuel Korir se l'est octroyé en 1'43"10. Le Français Pierre-Ambroise Bosse peut quant à lui souffler. Avec une 4e place et un chrono de 1'44"72, il a obtenu sa qualification pour Londres. La Fédération française d'athlétisme les avait fixé 1'45"60.

Man 2274 3

Exceptionnelle Obiri

Chg 6448

Hellen Obiri a littéralement explosé la meilleure performance mondiale réalisée par l'Ethiopienne Azemra Gebru le onze juillet dernier (8'43"68). Partie seule à mi-course, la Kenyane a réalisé un superbe final. Libérée, elle a terminé ce demi-fond en 8'23"14 et établi la meilleure performance de l'année. Derrière, Kenyane elle aussi, Beatrice Chepkoech a pris la deuxième place de ce 3 000 m en 8'28"66 et améliore son chrono personnel au même titre que la Britannique Laura Muir, qui a terminé troisième avec un temps de 8'30"64.

Jager bomb

Man 3035

Epatant ! Pour clôturer cette 30e édition en Principauté, rien de tel qu'une belle performance. Elle a été réalisée par le géant Américain, Evan Jager qui notamment profité de l'absence du champion olympique Conseslus Kipruto pour briller. Jager s'est imposé après une course bien maîtrisée, dans laquelle il a pris le large dans les 30 derniers mètres. C'est de 6 secondes qu'il a devancé le Kenyan Jairus Kipchoge Birech (8'07"68) ainsi que son compatriote américain Stanley Kipkoech Kebenei (8'08"30). Après une telle performance, on s'attend évidemment à un duel explosif entre Jager et Kipruto au 3 000 m steeple londonien.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos