Lavillénie décoit, Ibarguen domine, Lasitskene s'envole, Rohler confirme

Certains ont déçu, les autres ont tout simplement confirmé leur supériorité. Cette 30e édition du meeting Herculis EBS qui a permis aux athlètes de faire les derniers réglages en vue des mondiaux de Londres (4 au 13 août), a tenu toutes ses promesses ou presque…

Sa déception s'est faite ressentir dans tout le stade Louis-II. Après avoir glané un nouveau titre de champion de France il y a de cela une semaine, tous s'attendaient à voir un Renaud Lavillénie au sommet de son art. Il n'en fut rien. De quoi laisser perplexe à l'approche des Mondiaux qui auront lieu du 4 au 13 août à Londres. Pourtant, Herculis est un meeting qui a toujours réussi à Air Lavillénie. Pas cette fois.

Chg 6386

L'Auvergnat a enregistré une quatrième défaite en cinq compétitions. C'est à la 5e place que le perchiste tricolore a quitté la Principauté, échouant par trois fois à 5,82 m. A contrario Kevin Ménaldo confirme sa forme du moment et termine 3e du concours remporté par le Polonais Piotr Lisek qui s'est arrêté à 5,87 m (son record personnel). La domination est nette et indiscutable.

Ibarguen, toujours plus loin

Article Ibarguen Triplejump1

Caterine Ibarguen n'est pas détentrice de la Ligue de Diamant par hasard (15,31 m). Avec un saut à 14,86 m à Monaco, la Colombienne a réalisé sa meilleure performance de la saison. Mais non sans mal. Sa principale concurrente qui n'est autre que la jeune Yulimar Rojas (21 ans) n'était pas décidée à lui rendre la victoire facile. La Vénézuélienne, promise à un bel avenir termine le concours à 14,83 m, devant la Jamaicaine Kimberly Williams (14,54 m). Championne du monde de triple saut en 2013 et 2015, championne du monde en 2016, à 33 ans, Caterine Ibarguen est la seule athlète colombienne à avoir remporté un titre mondial et olympique.

Rohler toujours au-dessus

Man 2034 3

L'Allemand Thomas Rohler est arrivé là où tous ou presque l'attendaient : en tête du classement. Et de loin si on en croit les résultats. Après avoir fait sensation en mai dernier avec un incroyable jet à 93,90 m au Seiko Golden Grand Prix, l'Allemand continue sur sa lancée. Le recordman d'Allemagne qui est aussi le deuxième performeur de tous les temps s'est totalement défait de ses adversaires. Avec un jet à 89,17 m, il devance largement Jakub Vadlejch (85,43 m) et Johannes Vetter (85,14 m). C'est en toute logique qu'il fera figure de favori en Angleterre en août prochain.

Lasistkene au sommet

Chg 6677

La sauteuse en hauteur russe Mariya Lasistkene autorisée à concourir sous bannière neutre cette saison a remporté le concours de saut en hauteur. Rien d'étonnant à cela, puisqu'elle battait son propre record personnel au meeting de Lausanne. Avec un saut à 2,06 m, elle s'était rapprochée du vieux record du monde de la Bulgare Stefka Kostadinova (2,09 m) gravé sur les tablettes depuis 1987. À Monaco la Russe s'est arrêtée à 2,05 m, nouveau record du meeting Herculis et terminait seule la compétition. L'Ukrainienne Yuliya Levchenko, deuxième du concours stoppait à 1,97 m et établissait son tout nouveau record personnel. À n'en pas douter, Londres sera le théâtre de belles performances.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos