Folcheri fait tomber le record !

Sonny Folcheri, sociétaire de l'AS Monaco athlétisme, a établi un nouveau record monégasque sur marathon en passant sous la barre des 3 heures (2h58'18") ce week-end à amsterdam. Une récompense pour le jeune homme qui avait déjà frôlé de peu la réussite à deux reprises et de faire tomber le précédent record établi par Pierre Maccario en 1989 (2h59'26").

Il n'était pas passé loin d'attendre son objectif en avril dernier, lors du marathon de Milan, où il avait réalisé un temps de 3h01'. Mais la troisième tentative aura finalement été la bonne pour Sonny Folcheri. Sur le marathon d'Amsterdam, qui s'est tenu dimanche 16 octobre, le coureur de l'AS Monaco Athlétisme a atteint l'objectif qu'il s'était fixé il y a un peu plus d'un, faire tomber le record de Pierre Maccario (2h59'26"), qui tenait depuis 27 ans, avec un temps de 2h58'18". 

Désormais nouveau recordman national sur une épreuve de ce type, le jeune homme s'est vu récompensé de ses nombreux efforts, lui qui a commencé les marathons il y a six ans. "Mon tout premier était le Nice-Cannes en 2010, mais ça fait un peu plus d'un an que j'ai ce record en tête", nous a expliqué le journaliste de La Gazette de Monaco

Une préparation optimale

Egalement présent sur de nombreux triathlons depuis quelques années, Sonny Folcheri avait mis toutes les chances de son côté pour atteindre cet objectif. "Passer sous les trois heures, c'est une chose que je pensais encore impossible il y a deux ans. Mais au fur et à mesure que j'ai amélioré mes temps sur cette distance, j'ai commencé à penser à ce record.

Img 2105

Après deux échecs à Valence en novembre 2015 (3h04') et Milan donc, Amsterdam aura été la bonne. Une réussite qu'il doit à la fois à sa préparation, mais aussi à sa course. "Je m'étais bien mieux préparé pour cette course et les conseils de Didier Boinon de l'AS Monaco Athlétisme ont été précieux et m'ont beaucoup aidé", explique le Monégasque. Sortant trois fois par semaine, dont une séance de fractionné au stade Louis-II, il se sentait prêt comme jamais. "Je savais que  j'avais le record dans les jambes, il fallait juste faire la course parfaite."

En solitaire

Conscient de ses erreurs lors de ses précédentes tentatives, notamment celle de vouloir "suivre les meneurs d'allure de 3 heures, mais je les avais laissés partir au 35e km", Sonny Folcheri avait donc décidé de courir seul, à son rythme, avec un temps référence au kilomètre en tête afin de définir son allure. "Il me fallait tenir une allure de 4'15" au km pour battre le record et je savais aussi que je devais faire ma course seul."

Même s'il s'est ainsi élancé sur un rythme plus rapide que prévu lors des 10 premiers kilomètres, bouclés en 41 minutes, avant de se réguler un peu plus pour le point de passage à mi-course (1h27'), cela ne l'a pas empêché de toucher au but. "J'ai ensuite un peu faibli sur les 5 derniers kilomètres et au final je termine en 2h58'09" au temps de la puce et 2h58'18" au temps du starter. J'étais vraiment très heureux et très fier à l'arrivée et c'est aussi un honneur de pouvoir courir et représenter son pays.

Le temps est donc désormais au repos pour celui qui était focalisé depuis de longues semaines sur cet objectif. "Je ne vais pas courir pendant quelques temps mais je vais quand même continuer le vélo et la natation pour me maintenir en forme, même si mon corps a aussi besoin de se reposer." Car établir un record n'étant pas une fin en soi, les objectifs prochains se dessinent déjà à l'horizon pour le licencié de l'AS Monaco Athlétisme.

"Il y aura visiblement les championnats d'Europe de Cross sous les couleurs de Monaco qui sont prévus en décembre en Sardaigne et ensuite je vais repartir pour un tour. Mon objectif principal pour 2017 est l'Ironman de Nice et je vais sans doute intégrer un marathon à ma préparation au printemps prochain. Et pourquoi pas essayer de grappiller quelques secondes.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos