Une édition à 34 médailles

Les Jeux des petits états d'Europe cuvée 2017 sont terminés. Les athlètes monégasques ont glané 34 médailles (8 d'or, 10 d'argent et 16 en bronze), soit une de plus qu'il y a deux ans en Islande. Un bilan plus que positif donc.

Ce sont toujours des moments particuliers. Le point décisif remporté, la ligne d'arrivée franchie parmi les trois premiers, le tir qui permet de monter sur le podium. Et ce sentiment indescriptible, où chacun réagit à sa manière. Avec un point commun chez tous les athlètes, ce sourire qui illumine leur visage. Puis la montée sur la marche correspondant à leur performance avec, pour les meilleurs d'entre eux, l'hymne monégasque qui résonne, synonyme de médaille d'or. 

Img 3738

Cette année, pour les XVIIes Jeux des Petits Etats d'Europe, 34 médailles sont venues garnir l'armoire à trophées des athlètes. Jesse Aliga-Jacob, Teo Andant, Brice Etes, Giovanni Molino, Marvin Bouilly, Thomas Carreda, Thomas Mironenko, Hugo Marbotte, Michel Arlanda, Lise Boryna, Michael Chamy, Franck Gopcevic, Caroline Revel-Chion, Magalie Muratore, Cincinnato "Tchine" Martire, Jean-Luc Fuentes, Marie-Laure Sanna, Aline Monge, Florian Valeri, Gianni Bresciano, Victor Langellotti, Andrej Petrovski, Yann Siccardi, Cédric Bessi, Johan Blanc, Benjamin Scariot, Sara Allag, Jean-Christophe Bracco, Franck Vatan, Nicolas Grinda, Damien Provost, Anthony Geminiani, Anthony Peretti, Boris Jeremenko, Tiffany Pou, Tifenn Bertaux, Pauline Viste, Laurianne Gerbaudo, Ulrika Quist, Florient Diep, Thomas Oger et Lucas Catarina ont tous fini une breloque autour du cou.

Img 3763

Autant d'athlètes qui ont pu compter sur le soutien de leurs compagnons de route, mais aussi de leurs coaches, toujours présents pour donner le conseil juste, remotiver les troupes ou savoir faire redescendre la température si cela s'avérait nécessaire. Sans oublier les officiels de fédérations, eux aussi présents pour leurs athlètes, tout comme les membres de du Comité Olympique Monégasque, toujours à l'écoute et prêts à aider et soutenir les sportifs. 

Le judo et les boules en pôle

Les boules refaisaient leur apparition cette année et ce n'est pas peu dire que les boulistes monégasques engagés ont fait le job. Ils étaient six inscrits et ont glané 6 médailles. Quatre pour la pétanque, deux pour la lyonnaise, et ce dans les compétitions par équipe comme en individuel. Mention spéciale pour "Tchine" Martire qui a pris l'or en simple et le bronze en double avec Jean-Luc Fuentes pour la pétanque, et pour Florian Valeri, double médaillé d'argent, en un contre un et en doublette en compagnie du tout jeune Gianni Bresciano. 

Img 2042

Les judokas monégasques ont confirmé leur performance d'il y a deux ans en ramenant à nouveau 6 médailles et l'ont même amélioré avec deux médailles d'or, deux argent et deux bronze. Cédric Bessi et Yann Siccardi ont tout deux ramené la plus haute distinction, validant ainsi les espoirs misés sur eux depuis plusieurs années maintenant. Siccardi a raflé au passage son 5e titre lors des JPEE chez les -60 kg. 

Img 2960

Pour sa première participation, Benjamin Scariot a réussi à accrocher l'argent en -66 kg et Johan Blanc a amélioré ses performances pour prendre l'argent chez les -81, lui qui combat habituellement une catégorie en dessous. Sara Allag a renoué avec le podium et la compétition par équipe a elle aussi apporté sa breloque. 

Tennis toujours, la natation au rendez-vous

Il existe une sorte de tradition dans le tennis monégasque, qui ramène à chaque édition son petit lot de médailles. Alors que le double a remporté l'argent, avec l'indéboulonnable Thomas Oger, les simples ont eu eux aussi leur part du gâteau. Les deux nouveaux venus dans la compétition, Florent Diep et Lucas Catarina ont brillé et sont passés près d'une finale 100% monégasque. Le plus jeune de la bande, Catarina, s'est arrêté en demi-finale, prenant ainsi le bronze, tandis que Florent Diep a su lui rendre justice en remportant l'or.

Img 3444

Chez les nageurs, groupe le plus jeune parmi les engagés monégasques, les résultats ont eux aussi été intéressants. Si la majeure partie des jeunes ont réussi à améliorer leurs temps, 4 médailles sont venus bonifier tout cela et donner un peu plus d'épaisseur à la valeur de ce groupe qui pourra sans doute viser de belles choses dans 2 et 4 ans, au Monténégro puis en Andorre. 

Chg 9904

Tiffany Pou s'est imposée comme le leader du groupe avec deux médailles individuelles (or sur 200 m papillon et argent sur 100 m  papillon) ainsi qu'une en équipe ( 4 x 100 m nage libre) en compagnie de Tifenn Bertaux, Laurianne Gerbaudo et Pualine Viste. Cette dernière a elle aussi montré ses qualités en remportant notamment le bronze sur 50 m nage libre.

Des émotions au rendez-vous

Le beach-volley a pris un peu plus d'épaisseur encore cette année. Après la belle médaille de bronze de Caroline Revel Chion et Magalie Muratore il y a deux ans dans le froid de Reykjavik, la doublette a remis ça cette année sous le soleil de plomb de Serravalle. De quoi récompenser leur travail, tout comme pour les garçons. Michael Chamy et Franck Gopcevic ont réussi à débloquer le compteur du beach masculin. Leur joie et la communion avec un public venu en masse pour les soutenir valaient à elles seules le déplacement à "San Marino". 

Img 3436

L'athlétisme a aussi connu son lot d'émotions. Car après deux premières journées difficiles, marquées par les médailles de bronze de Lise Boryna et d'or de Téo Andant sur 400 m haies et 400m, mais surtout par les blessures de Pierre-Marie Arnaud et Zouhair Ouerdi, le soleil est revenu lors de la dernière journée de compétition. Jesse Aliaga-Jacob réussissait à prendre l'argent sur 110 m haies avant que les relais 4 x 100 et 4 x 400 ne fassent soulever les tribunes en accrochant tous deux le bronze. 

Img 3675

Les pongistes ont eux aussi confirmé leur bonne dynamique. 5 médailles et deux titres sont à créditer à leur palmarès, en faisant l'un des sports forts depuis les Jeux déroulés en Islande (10 médailles en deux éditions).  

Chg 0467

De retour après une édition où ils n'étaient pas présents, les cyclistes ont fait leur part du boulot en revenant avec deux breloques, le bronze pour Andrej Petrovski sur la course sur route et l'argent pour Victor Langellotti sur le contre-la-montre. 

Chg 0492

Chez les tireurs, Boris Jeremenko a confirmé après sa belle prestation islandaise. Dans un match au niveau très relevé, il a su faire preuve de sang-froid pour accrocher la médaille de bronze. De quoi récompenser une concentration quasi sans faille et une justesse dans le tir faisant froid dans le dos. De quoi laisser de beaux souvenirs à l'ensemble de la délégation monégasque où le partage et l'esprit de corps ont à nouveau été au rendez-vous. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos