Les pongistes au rendez-vous

Encore une belle édition des Jeux des petits états d'europe pour les pongistes monégasques. Après 5 médailles à Reykjavik il y a deux ans, les protégés de Marc Loulergue, resté en Principauté pour sa convalescence, ont su faire honneur à leur président pour en ramener à nouveau 5 de Saint-Marin.

Si les éditions se suivent et ne se ressemblent pas, il semblerait que joueurs et joueuses de tennis de table de la Principauté aient décidé de faire mentir cet adage. Car cette année encore, il n'ont pas fait de la figuration lors des Jeux des Petits Etats d'Europe qui se sont tenus à Saint-Marin du 29 mai au 4 juin derniers. 

Img 1142

Avec quelques absents par rapport à il y a deux ans, le groupe monégasque était cette année composé d'Ulrika Quist et Lauren Riley pour le versant féminin et Damien Provost, Anthony Peretti et Anthony Geminiani chez les garçons. Et ces cinq-là ont su faire forte impression en glanant à nouveau 5 médailles dont deux en or.

En équipe comme en simple, tout roule

Que ce soit dans la compétition par équipe ou en individuel, les Monégasques ont su tirer leur épingle du jeu. Notamment du côté de ces messieurs où la moisson a encore une fois été belle. Avec 4 médailles sur les 5 glanées, il n'est pas peu dire que les hommes coachés par Eric André ont assuré en terres Saint-Marinaises.

Chg 7805

Damien Provost, qui avait été double médaillé d'or en Islande, aurait pu rééditer sa performance, mais son aventure en simple s'est arrêtée un peu trop tôt. Défait en demi-finale, il a finalement récupéré le bronze alors qu'Anthony Peretti a lui réussi à glaner l'or. De quoi réjouir leur coach, mais laisser aussi chez lui une pointe de regret. "On aurait pu avoir une finale 100% monégasque, ça aurait été sympa", confiait-il quelques heures après les médailles de ses hommes. 

Img 1190

Les garçons ont d'ailleurs très bien travaillé puisqu'ils ont également ramené l'or par équipe et le bronze en double. De quoi laisser transparaître un bilan plus que positif.

Les filles ont tout donné

Elles avaient la primauté des médailles en tennis de table il y a deux ans avec 3 breloques contre deux pour les garçons. Cette année, amputée de leur meilleur élément, Xiaoxin Yang, ces dames ont eu plus de mal dans la compétition mais ne reviennent pour autant pas bredouilles.

Img 1210

Malgré des défaites lors des phases de poule en match par équipe et en double, c'et vers la compétition en simple qu'il fallait jeter un coup d'œil pour voir l'arrivée de la médaille. Et c'est le Luxembourg qui a fait beaucoup de mal aux protégées de Florian Prosper. Tessy Gonderinger, pour être exact. La joueuse du Duché a en effet successivement écarté Lauren Riley puis Ulrika Quist, pour s'offrir une finale contre sa compatriote Danielle Konsbruck (perdue 3-2). De quoi laisser une médaille de bronze pour Ulrika Quist et un beau parcours jusqu'en quart de finale pour Lauren Riley. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos