La rafle des judokas

Six médailles glanées en 2015 en Islande, et déjà 5 de prises sur la compétition en individuel. Les judokas monésgaques sont repartis sur les mêmes bases, avec un bilan meilleur encore, deux médailles d'or et d'argent, plus une en bronze, étant déjà dans les valises.

Avec une équipe quelque peu remaniée par rapport aux Jeux de 2015 en Islande, Marcel Pietri et François Bick, les deux entraîneurs du Judo Club de Monaco présents à Saint-Marin, n'ont pas forcément perdu au change.

Img 1889

Pour preuve, avec deux médailles d'or et d'argent, ainsi qu'une en bronze, le bilan de cette XVIIe édition est déjà meilleur qu'en 2015, d'autant qu'il reste encore la compétition par équipe (vendredi) aux judokas monégasques pour améliorer encore un peu plus leur bilan.

Siccardi sans ménagement, Bessi sur Ippon

En judo, deux compétitions sont mises en place sur les Jeux. Un schéma classique, pour les catégories de poids les plus représentées, et un plus court, sous forme de mini championnat, pour les "caté" inférieurs sur le plan du poids.

Img 1950

Et comme il y a deux ans, Yann Siccardi n'a pas fait de détails pour s'adjuger l'or pour la 5e fois. "J'ai toujours un peu plus de pression quand je viens aux JPEE car il est entre guillemets normal que je gagne. Du coup ça me stresse un peu plus, mais j'ai progressé depuis l'Islande, notamment sur le plan tactique, ce qui me permet de me gérer un peu mieux", nous confiait d'ailleurs le médaillé d'or. 

Img 1815

Et comme 2017 semble sourire à la délégation monégasque, un autre membre du JCM s'est illustré avec la belle médaille d'or de Cédric Bessi. Avec trois combats au programme, le -73 kg les a tous remportés sur ippon. "C'est une première médaille d'or qui vient récompenser le travail effectué depuis des années. Je me suis fait surprendre deux fois mais j'ai réussi à remonter la pente deux fois de suite pour m'imposer." 

Blanc, Scariot et Allag sur le podium

Seule représentante chez les féminines en l'absence de sa sœur Sophia, restée à quai à cause de ses examens, Sara Allag a fait le job en ramassant une nouvelle médaille de bronze. "Je suis soulagée parce que ça faisait deux saisons que je ne faisais pas grand chose donc ça fait du bien. J'aurais aimé faire mieux mais avoir une médaille est déjà bien. C'était un peu bizarre cette année puisque ma sœur n'était pas là et qu'habituellement on part toujours en compétition ensemble."

Img 1921

Passé dans la catégorie supérieur pour laisser Cédric Bessi chez les -73 kg pour la réussite que l'on connaît, Johan Blanc a su trouver le moyen de s'en sortir malgré un déficit de poids pouvant aller jusqu'à 5-6 kilos en fonction des combats.

Img 1869

"Le premier combat contre le San Marinais allait, mais j'ai senti la différence ensuite contre l'Islandais où j'arrive à m'en sortir. Contre le Monténégrin en finale, je perds sur deux waza-hari mais c'était très compliqué. Sans être dans ma caté, je réussis à faire l'argent, ce qui me fait plaisir parce que j'ai eu pas mal de blessures cette année."

Img 1963

Pour sa première, le jeune Benjamin Scariot a montré qu'il avait un bel avenir au sein de cette équipe. Des débuts plus que prometteurs puisque celui qui combat en - 66 kg a remporté la médaille d'argent, même s'il aurait aimé mieux faire. "Je ressens un peu de fierté et un peu de déception à cause du dernier combat donc j'espère que ça ira mieux dans deux ans. J'étais mené dans mes deux combats et il a fallu se faire un peu mal pour aller chercher la victoire. J'ai réussi à gagner les deux mais sur le dernier j'ai senti qu'il était plus mature physiquement."

La moisson pourrait d'ailleurs se poursuivre pour les Monégasques vendredi avec la compétition par équipe.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos