Du rire aux larmes

L'athlétisme avait hier une grosse journée avec plusieurs athlètes en lice. Si certains ont brillé, comme Téo Andant (médaille d'or sur 400 m) et Lise Boryna (bronze sur 400 haies), d'autres ont connu une fortune malheureuse et ont d'ores et déjà terminé leurs Jeux des petits états.

Ils étaient donc 13 à arborer les couleurs monégasques sur le tartan san-marinais hier après-midi. Des courses d'obstacles à la perche en passant par le demi-fond ou le sprint, un large panel de ce qui se fait en matière d'athlétisme était sur le pont. 

Img 2502

Si cette journée a confirmé le haut niveau des Islandais dans le domaine, les Monégasques n'étaient pas en reste et auraient pu espérer meilleur bilan si les blessures avaient épargné les leurs.

Bien commencer, finir en beauté

Tout avait pourtant commencé de la meilleure des manières avec le 400 m haies de Lise Boryna pour débuter l'après-midi. Déjà médaillée en Islande sur la même course, la jeune pensionnaire de l'AS Monaco athlétisme a réédité sa performance, glanant à nouveau une breloque en bronze. 

Img 2614

Quoi de mieux qu'une médaille d'or pour clôturer une journée en beauté ? C'est sans doute ce que c'est dit (ou pas) Téo Andant lors du coup de feu signalant le départ de sa finale de 400 m. Favori de la compétition, le champion de France junior n'a pas fait de détails dans sa course. 

Img 2694

Rapide, il a couru en 47"52, terminant avec près d'une seconde d'avance sur son premier poursuivant. De quoi confirmer sur la scène internationale ce qu'il a déjà montré sur les derniers mois.

Img 2720

A noter également la belle qualification de Hugo Marbotte pour la finale du 200 mètres qui aura lieu samedi.

Img 2543

Moments difficiles

Si les médailles ont apporté leur lot de sourires, la déception était de sortie pour certains, la douleur trop présente pour d'autres. Déjà blessé il y a deux ans en Islande à la réception dans la rivière sur 3 000 mètres steeple, Zouhair Ouerdi s'est à nouveau durement blessé. 

Img 2654

Alors deuxième à l'entame du dernier tour, suite à sa réception après une barrière, le coureur monégasque s'est arrêté quelques mètres plus tard, faisant signe que les choses n'allaient pas. Évacué par une ambulance, il souffrirait d'une rupture du tendon d'achille...

Un peu plus tôt dans l'après-midi, un autre athlète de la Principauté avait été victime d'une lourde chute. Engagé dans le 400 haies, Pierre-Marie Arnaud refaisait peu à peu son retard sur le troisième alors que la ligne d'arrivée s'approchait.

Img 2462

Au moment de passer la dernière haie, puis de dépasser son adversaire pour aller chercher un bronze mérité, sa jambe avant a accroché la haie, ce qui a déséquilibré le jeune qui finalement chuté. 

S'il a voulu se relever malgré la douleur pour franchir tout de même la ligne, il a fini par être amené à l'hôpital également, sa clavicule étant touchée. Son retour quelques heures après, bras en écharpe lui a d'ailleurs valu une belle salve d'applaudissements venue des tribunes.

A Zouhair et Pierre-Marie, nous vous souhaitons un prompt rétablissement et vous donnons rendez-vous le plus vite possible sur une piste d'athlétisme.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos