"Aller chercher une médaille"

Porte-drapeau de la délégation monégasque à l'occasion des XVIIIes Jeux des Petits Etats d'Europe, Eric Lanza confie son bonheur d'assumer ce rôle et ses ambitions sportives pour sa onzième participation à cette compétition.

Apprendre votre nomination comme porte-drapeau juste avant le départ a dû être une belle surprise ?

Une très belle surprise ! Je suis très fier d'être le porte drapeau de Monaco. Après 11 participations aux Jeux, ça fait plaisir de savoir qu'on a toute l'équipe derrière soi. Et on est aussi là pour supporter tout le monde, tous les sports, car on porte les couleurs de toute la délégation.

Un tireur porte-drapeau, belle reconnaissance pour la discipline ?

Oui, Fabienne (Pasetti, coach et ancienne athlète olympique de tir à la carabine) l'a déjà été, mais c'est bien pour le tir, c'est une reconnaissance pour la discipline qui est souvent décriée et peu médiatisée.

Img 2086

C'est aussi une belle manière pour vous de fêter 20 ans de Jeux des Petits Etats d'Europe (sa première participation remonte à 1999) ?

Oui, ça va être mes 11es Jeux, j'ai fait tout le tour des Jeux des Petits Etats, je suis très content de ça. Ça m'a permis de faire un peu le tour de tous les pays, de rencontrer plein de monde et dans le tir, on retrouve souvent les mêmes athlètes et c'est toujours un plaisir de voir ces tireurs.

En 20 ans, il doit y avoir de beaux souvenirs des Jeux ?

Il y a toujours de bons souvenirs avec les JPEE. Ce que j'essaye de retranscrire, c'est pour mon fils de six ans, qui a déjà l'âme d'un sportif. Et même s'il n'était pas très content de me voir partir aux Jeux, il est quand même heureux quand je rentre avec une médaille. D'ailleurs, il dit toujours que c'est sa médaille.

Quelle a été l'édition la plus marquante ?

Généralement, c'est la première médaille qui créé le plus d'émotion. Ce n'est pas que les autres médailles sont moins importantes, mais il y en a une autre dont je suis encore plus fier, c'est celle obtenue en Islande au tir à 50 mètres (or). Les conditions étaient particulières, notamment avec ces vents tournants, et surtout, même si ça ne parlera pas forcément aux non spécialistes, j'ai fini avec 2,5 points d'avance.

Img 7455

Surtout avec la compétition à 10 mètres qui ne s'était pas très bien passée avant ?

Oui, même si mon point fort est sur le 50 mètres, mais quand on s'entraîne sur plusieurs disciplines, il y en a toujours où on est meilleur et là on peut dire que sur ce tir à 50 mètres, c'était l'art et la manière.

Quels sont vos objectifs cette pour cette édition ?

On a toujours envie de faire une médaille, on n'est pas là pour être dernier. La première étape est déjà d'entrer en finale, et une fois qu'on y est tous les compteurs sont remis à 0. On peut finir premier comme dernier, mais j'espère que l'expérience va jouer, qu'on va éviter les bêtises commises à Saint-Marin. Je reviens de blessure, ça monte crescendo, j'ai fait de très bonnes choses ces derniers temps, donc on est prêt et on va voir ce que ça donne.

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos
Photo_thumb_dic_0616

La cérémonie d'ouverture ce soir à 21h

Les XVIIIes Jeux des Petits Etats d'Europe débutent officiellement ce soir. A 21 heures, et en présence du Souverain, la cérémonie d'ouverture se tiendra dans la vieille ville de Budva. Pour leur première fois en tant qu'organisateurs, les Monténégrins ont décidé d'innover avec une cérémonie en ville, mais aussi en "créant" un village olympique regroupant l'ensemble des délégations dans un complexe hôtelier. De quoi lancer cette nouvelle édition sous les meilleurs auspices pour les 112 athlètes monégasques présents sur cette édition.