Loïc Bruni sur la bonne pente

Natif de Nice, Loïc Bruni est actuellement leader de la coupe du monde de descente en VTT. Le membre du Team Lapierre Gravity Republic revient avec nous sur son début de saison, et ses ambitions pour cette année.

Dès ses premières sorties en VTT dans la catégorie Elite, qu'il a rejointe en 2013, Loïc Bruni s'est accordé à mettre tout le monde d'accord sur sa présence parmi les meilleurs. Il est là pour prendre place sur le podium, et si possible sur la plus haute marche. 

Quatrième à l'issue de sa première saison en Elite alors qu'il sortait d'un titre de champion du monde junior, le jeune homme entame sa troisième saison et pointe déjà à la première place du classement général. Pas de quoi cependant lui faire prendre la grosse tête, lui qui prépare actuellement ses examens.

Le titre pour cette année ?

Si les livres et les cours prennent un peu plus de temps au jeune descendeur pour le moment, examens de fin d'année oblige, celui qui est actuellement en 3e année de licence économie et gestion à Nice a eu le temps d'aller se préparer en Nouvelle-Zélande. 

"Il y  avait une série de courses internationales, ça nous a permis de tester le nouveau vélo et de se préparer. Je n'y étais pas pour gagner absolument, mais j'ai pris ces courses le plus sérieusement possible, j'étais content de mes runs, et ça a été une vraie surprise de gagner", confie le jeune homme.

P5pb12113969

Une victoire annonciatrice pour Loïc Bruni, puisqu'il a a nouveau réussi de belles performances lors de la manche de coupe du monde qui s'est tenue à Lourdes mi-avril. "Je me sentais à l'aise sur la piste, mais j'ai pris une bonne chute au début, donc je me suis un peu calmé derrière. J'ai finalement gagné la qualification," précise Loïc. 

Malgré ces bonnes sensations, il n'a malheureusement pas pu aller chercher la victoire sur la course. "Même si j'a fait un bon run, je n'aurais pas pu aller chercher le 1er qui a fini avec 4 secondes d'avance sur moi. Mais grâce à ma victoire en qualification, et ma course, je repars avec des points et je suis actuellement leader de la coupe du monde pour la 1ere fois. C'est une surprise, mais c'est trop bon", lâche, non sans joie, le descendeur niçois. 

Apprendre du passé

Mais pas question pour autant de verser dans l'euphorie pour celui qui vit à Cagnes-sur-Mer. "L'an dernier, je voulais absolument gagner, mais je suis allé trop vite et je me suis brulé les ailes. Cette année, je prends les choses comme elles viennent. Maintenant, je vais essayer de garder le maillot de leader le plus longtemps possible, et de rester dans le top 3."

Si tout n'est pas non plus facile pour jongler entre le sport et les études, "notamment à l'approche des exams, c'est là où on se rend compte qu'on a pris beaucoup de retard", les nombreux déplacements ne semblent pas gêner Loïc qui en profite pour découvrir beaucoup de pays. 

All Eyes On Loic Bruni. The Frenchman Is Crowd Favourite And Its A Pleasure To Wintess His Effortless Style On Track. Will It Finally Come Together For Him Though

Et bien que le paysage azuréen lui permette également de s'entraîner, "on a des reliefs, le soleil donne de la motivation, et puis il y a aussi l'Italie qui n'est pas loin avec de bonnes pistes", l'essentiel de la préparation se passe en Nouvelle-Zélande ou en Espagne, là "où il y a de vrais bike parks". 

Il sera d'ailleurs de nouveau sur le départ peu de temps après ses examens, puisque de nombreuses échéances l'attendent sur les pistes de VTT. A commencer par la coupe d'Angleterre à la mi-mai, avant de repasser dans le coin pour une course à Roubion le dernier week-end de Mai. 

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :