Si proches...

Les volleyeurs monégasques sont entrés en piste aujourd'hui. En guise d'ouverture, ils ont eu droit au pays hôte dans une salle survoltée. Mais après une bataille de plus de 2 h 30, les Rouge et Blanc ont perdu 3-2 face aux locaux. Prochaine étape jeudi face à l'Islande.

Il leur fallait l'emporter pour voir d'un œil serein une potentielle médaille. La tâche s'est un peu compliquée à l'issue du match qui les a opposés aujourd'hui à Saint-Marin. Et pourtant, les hommes de Dragan Pezelj ont eu le match en main et avaient les armes pour conclure. 

Img 1236

Mais la pugnacité de l'adversaire, très largement soutenu par un public venu nombreux, a eu raison de l'envie des Monégasques.

Un match qui pourra servir

Tout n'est pas à jeter dans la partie livrée par les coéquipiers de Pascal Ferry. Bien au contraire. Dans un match extrêmement disputé, à l'image du premier et de la deuxième partie du quatrième set, les deux équipes ne voulaient rien lâcher et défendaient ardamment chaque point joué.

Img 1321

Thomas Darvaux, notamment, s'est illustré chez les Rouge et Blanc, tant au bloc qu'au smash, de même que Farinelli du côté des locaux. Mais résumer ce match aux prestations de ces deux garçons serait réducteur quand à la partie qui a été offerte au public.

Une passage à vide qui a tout changé

Face aux Saint-Marinais, les Monégasques ont su remporter le bras de fer du premier set avant de voir les Ciel et Blanc revenir dans le deuxième. La troisième manche revenait de nouveau aux visiteurs qui se sont ensuite offert un véritable récital dans la première partie du quatrième set, Ô combien important.

Img 1356

Mais alors qu'ils menaient 18-13, et voyaient dont le match tourner clairement en leur faveur, les habituels joueurs de l'AS Monaco Volley ont faibli et laissé revenir leurs adversaires. Même si l'on pourra regretter quelques décisions qui pouvaient apparaître litigieuses, ce n'est pas là-dessus que le match s'est joué. Et dès lors que les locaux ont égalisé à 2 sets partout, la tâche s'est compliquée.

Img 1274

Malgré un bon regain de forme à l'orée de la fin de la dernière manche, la défaite est tombée en même temps que le ballon qui a frappé le sol pour le point du match. Lucide, le coach monégasque sait que la médaille est encore possible, mais que tout ne dépendra pas que de ses hommes.

Img 1364

 "On avait fait ce qu'il fallait mais contre Saint-Marin, c'est souvent comme ça, ça ne se joue pas à grand chose. On peut encore viser la médaille de bronze, qui est notre objectif. Il nous faudra battre au moins l'Islande et attendre leur résultat face à Saint-Marin." Le rendez-vous est pris.  

Publié le

Vous aimez cet article, partagez-le :

   
Photos